ActualitésDossier spécial électionsPolitique

Législatives nationales: Ted Beleshayi sur les starting-blocks pour mettre fin à la prédation, 303 à Tshangu

Juan Ted Beleshayi est candidat aux législatives nationales, circonscription de Tshangu, numéro 303. L’ancien secrétaire exécutif de la Ligue des jeunes de l’Union pour la démocratie et le progrès social -UDPS- l’a annoncé officiellement le mercredi 22 novembre à la faveur d’une conférence de presse animée dans son QG à Masina quartier 3. Jusque-là inspecteur des finances, «Belkas» a décidé de mettre sa carrière au sein de l’Administration publique en veilleuse. Le n°303 de Tshangu n’a pu rester indifférent face à la situation critique que traverse ce district, le plus peuplé de la capitale RD-congolaise.

Ces 3 dernières législatures, a-t-il déploré, les députés élus de Tshangu ont fait preuve d’un «manque de vision» pour fructifier le potentiel de la jeunesse à travers des opportunités. Ces députés, a-t-il poursuivi, «n’ont pas su défendre non plus les besoins pourtant évidents en investissements et en services publics». Conséquence: Tshangu manque d’eau, d’électricité, d’infrastructures routières, d’écoles et de centres de santé. «Tshangu connaît une insécurité chronique causée par une situation sociale catastrophique», a fustigé le n°303 de Tshangu qui entreprend de changer la donne en siégeant à l’Assemblée national avec un mandat de «défenseur» de cette jeunesse «sacrifiée, désœuvrée et livrée à elle-même».

A l’hémicycle, cet expert-comptable entend impulser un nouveau souffle et inaugurer l’ère des représentants en mesure de véritablement porter la voix de Tshangu et peser politiquement pour le changement.

«J’entends continuer mon combat de la bonne gouvernance et de lutte contre les antivaleurs dans la gestion publique», a-t-il promis. L’ancien cadre de LJ-UDPS a également affirmé vouloir apporté sa rigueur au parlement, notamment dans le contrôle parlementaire du gouvernement. «Je militerai pour l’adoption de la loi créant un paquet financier dédié à lutter efficacement contre les crimes et délits économiques», a-t-il avancé. C’est avec 4 priorités qu’il compte débuter son mandat de député. Beleshay espère entre autres plaider pour la mise en application du plan d’urbanisation du Tshangu. La construction des écoles, centres de santé, bibliothèques et un centre d’informatique; le soutien aux étudiants défavorisés; et l’accompagnement des femmes commerçantes en leur facilitant l’accès aux crédits de microfinance sont les autres ambitions du candidat Beleshayi à qui Tshangu à donner la mission de «stopper la prédation». Un mandat mieux exprimé par le slogan «papa Ted, kangela biso miyibi» -traduisez: papa Ted, arrête ces prédateurs.

En bon cadre de l’UDPS, Ted Beleshayi a mobilisé en faveur de la réélection de Félix Tshisekedi à la magistrature suprême pour dit-il, consolider les acquis de la bonne gouvernance. Il a cité notamment les prouesses réalisées par l’Inspection générale des finances -IGF- ces 5 dernières années.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page