ActualitésDossier à la UneNation

RDC : Le SYNAMED salue la mise en place des Secrétaires généraux

Alors que le débat autour de la légalité de la correspondance du Dircaba du Président de la République ordonnant l’annulation de l’arrêté portant mise en place et affectation des Secrétaires généraux de l’Administration publique fait rage, le Syndicat national des médecins -SYNAMED- a rendu publique une déclaration de presse tendant à apporter de l’eau au moulin de la ministre de la Fonction publique. Le SYNAMED a félicité mardi 28 avril 2020 la ministre Yollande Ebongo Bosongo pour la nouvelle mise en place des Secrétaires généraux ainsi que tous les heureux promus, disant attendre de ces derniers «des résultats qui améliorent le fonctionnement de l’Administration publique et la situation de tous les fonctionnaires du pays».

Le SYNAMED a surtout rappelé que «l’Administration publique relève des attributions reconnues au ministre ayant en charge la Fonction publique» et a insisté sur le fait que «l’Administration publique est et doit demeurer apolitique et neutre». Convaincu de la légalité de l’acte de la ministre Ebongo, les médecins membres du SYNAMED l’ont encouragée et exhortée à agir dans le sens de la professionnalisation de son secteur.

Outre la question de la mise en place des Secrétaires généraux, le SYNAMED a évoqué la question concernant l’alignement des médecins à la prime de risque qui devrait être traité selon «les mêmes critères objectifs, c’est-à-dire l’inscription à l’Ordre des médecins, l’ancienneté, l’affectation par une autorité compétente ainsi que la mise en service effective». Par la même occasion, le SYNAMED «exige la protection de tous les délégués à la Commission d’alignement» et «condamne les menaces dont l’un de ses délégués a fait l’objet la semaine dernière». Saisissant cette opportunité, les médecins membre du SYNAMED ont témoigné leur appui au ministre de la Santé publique «pour avoir remis les pendules à l’heure au niveau de la commission chargée de l’alignement des médecins à la prime de risque professionnelle». Par ailleurs, cette structure rappelle au gouvernement les engagements pris vis-à-vis des médecins. «Le SYNAMED rappelle au gouvernement de la République qu’il tient au respect des engagements pris par lui envers les médecins dans le cadre de l’atelier de Bibwa. La pandémie à Coronavirus n’est pas une excuse pour le gouvernement car le personnel soignant en général et les médecins en particulier sont plus exposés et méritent d’être mieux traités. Le non-respect dédits engagements conduira à une grande frustration du personnel de santé avec toutes les conséquences néfastes que l’on peut imaginer», souligne le Synamed dans sa déclaration.

Brice NLANDU

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer