ActualitésDossier à la UneNationSondage

Sondage – Momat, Pungu, Mata, Mundo, Bundimbu et Mpeti, les vice-ministres les plus connus et les plus appréciés

Dans la hiérarchie d’un gouvernement, ils viennent protocolairement après les ministres près-le, ministres délégués, ministres, ministres d’Etat et vice-Premiers ministres. Ils sont de membres à part entière et participent en tant que tels à la gestion quotidienne des affaires de l’Etat. Dans le gouvernement Sylvestre Ilunkamba, ils sont 16 mais seuls six seulement semblent convaincre le grand public. C’est ce que révèle notre baromètre spécial réalisé à Kinshasa et dans les chefs-lieux d’autres provinces, du 10 au 13 juin 2020 sur un échantillon de 1000 personnes représentant toutes les couches sociales de la population.

Près d’une année après la formation du gouvernement, une large part de la population ne connait pas assez la totalité d’entre eux pour se faire une opinion de leur action. Sur les 16 vice-ministres, 6 sont connus plus ou moins dans plus de 15 des 26 provinces du pays pour s’en faire une opinion. Il s’agit du vice-ministre du Budget, Prof Félix Momat; vice-ministre des Ressources hydrauliques et électricité, Papy Pungu Lwamba; vice-ministre près le ministre des Finances, Mata M’elanga Junior; vice-ministre des Hydrocarbures, Moussa Mundo; vice-ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique, Didier Budimbu Ntubuanga et le vice-ministre de la Santé publique, Albert Mpeti. Certains vice-ministres à l’instar de celui de l’Economie nationale, Didier Okito, sont connus dans beaucoup de provinces mais ne sont pas pris au sérieux pour diverses raisons. Quant à Freddy Kita, vice-ministre du Plan et Germain Kambinga, vice-ministre de la Formation professionnelle, leur notoriété d’avant leur nomination s’est effondrée au point que la plupart des sondés disent ne pas connaitre leurs ministères. Par ailleurs, dans ce rapport, les répondants ont été invités à énumérer deux ou trois actions -réalisations- de chaque vice-ministre qui les auront marqués. Force est de constater que sur la plus haute marche du podium, le vice-ministre du Budget, Félix Momat enregistre plus de cinq actions phares -mais nous avons retenu trois. Toutefois, il faut noter que la plupart des actions posées par différents vice-ministres l’ont été sous l’impulsion de leurs titulaires respectifs. Ce, d’autant plus que les marges de manœuvres des vice-ministres sont très étroites et très dépendantes des titulaires.

Sondage Les Points

Articles similaires

Fermer
Fermer