ActualitésEcofinNation

Sele Yalaghuli: «L’urgence de la Covid-19 a motivé la mise à disposition de fonds par procédure d’urgence»

«Au regard de la pandémie de Covid-19, il fallait faire face à la nécessité de protéger la population, un certain nombre de dépenses ont été exécutées par procédure d’urgence. Ces procédures sont tout à fait légales parce que prévues dans le cadre de la chaine de la dépense. On peut utiliser les fonds publics par méthode d’urgence si l’urgence est déclarée. Cette urgence peut être sanitaire, humanitaire ou sécuritaire. Quitte à ce que le service qui a reçu les fonds puisse les justifier», a déclaré dimanche à la presse le ministre des Finances, Sele Yalaghuli, tordant le cou à la rumeur relayée par un média périphérique l’accusant d’avoir été complaisant dans les décaissements opérés en faveur du ministère de la Santé dans le cadre de la lutte contre le Coronavirus.

L’argentier national a avoué avoir diligenté, avec la permission du Premier ministre, une mission de contrôle auprès de son collègue de la Santé publique sur l’utilisation des sommes d’argent reçues.

Sele Yalaghuli a précisé qu’il y a deux décaissements par procédure d’urgence en faveur du ministère de la Santé mais il n’a reçu aucun rapport du ministre de la Santé en dépit de son insistance. Mais les missions du ministère des Finances dédiées à connaitre la destination finale de ces fonds ont été suspendues aussitôt que l’Inspection générale des Finances a démarré la sienne, qui y suspensive de toutes les autres missions, y compris celles du gouvernement. Le Président de la République a personnellement instruit l’IGF pour commencer à contrôler ces ressources. Au-delà de l’IGF, le ministère des Finances a l’obligation de reddition des comptes, parce qu’il doit justifier l’utilisation des ressources devant l’autorité budgétaire, a ajouté Sele Yalaghuli, insistant sur le fait que la reddition des comptes est une loi au même titre que la Loi de finances.

Le ministre des Finances a indiqué qu’il a demandé à l’Inspection générale des Finances d’étendre ces contrôles à toutes les provinces, à la Police nationale et la DGM, également bénéficiaires des fonds Covid-19 et tenus d’en justifier l’utilisation.

YA KAKESA

Articles similaires

Fermer
Fermer