ActualitésHi-TechNation

Satellite d’observation de la RD-Congo: José Mpanda a le feu vert du gouvernement Sama

Assurer la sécurité de la RD-Congo au niveau de ses frontières, notamment celles de l’Est en proie à l’insécurité permanente, est une préoccupation de l’Etat RD-congolais. José Mpanda, combatif dans tout ce qu’il entreprend, se montre déterminé à gagner ce pari, en vue de marquer, d’une empreinte indélébile, l’histoire de son passage à la tête du ministère de la Recherche scientifique et Innovation technologique.

C’est dans ce cadre que ce membre du gouvernement des Warriors a, lors de la quarantième réunion du Conseil des ministres tenue le vendredi dernier sous la présidente du Chef de l’Etat, informé le Conseil de la nécessité d’acquérir un satellite d’observation de la terre, lequel devra assurer la surveillance et la maîtrise de la vaste étendue de ce pays. Ce satellite est dénommé «RDC-SAT».

Selon José Mpanda, cette acquisition pourra, sur le plan économique, appeler des investissements susceptibles de créer des emplois dans le pays, mais aussi contribuer de façon significative au buffet de l’Etat au moyen de diverses taxes relatives à ces investissements. Sur le plan sécuritaire, le ministre ajoute que la RD-Congo pourra bénéficier, à travers tout son territoire, d’une gestion efficiente de ses frontières, surtout celles de la partie Est qui, comme déjà dit ci-haut, est confrontée à des forces négatives de tous bords depuis plusieurs décennies.

A savoir que ce projet se fera à travers l’établissement public à caractère scientifique et technologique dénommé Centre national de télédétection -CNT- qui offrira plusieurs avantages au pays, selon le compte rendu de la réunion du Conseil présenté par le ministre de la Communication et Médias, Patrick Muyaya. C’est au cours de la même réunion que le ministre de la Recherche scientifique et Innovation technologique a présenté au Conseil des ministres le projet de partenariat avec une structure internationale qui concrétisera ce grand projet.

Après débat et délibération, ce projet a été adopté. Il importe de rappeler que, depuis août 2021, le ministre José Mpanda est en pourparlers très avancés avec une société belge des systèmes spatiaux et d’ingénierie logicielle opérant dans les secteurs du spatial et des applications de l’observation de la terre, pour le compte des agences spatiales, des départements gouvernementaux, des institutions européennes, de grandes entreprises aérospatiales…

Nul doute que le feu vert du gouvernement permettra désormais à José Mpanda Kabangu de passer de la parole aux actes, dans le sens de faire un pas de géant dans la recherche des solutions aux problèmes sécuritaires de la RD-Congo.

JeJe MBUYAMBA

Articles similaires

Fermer
Fermer