Actualités

RDC: une délégation de la Dynamique des politicologues de la RD-Congo chez Muyaya

Une délégation de la Dynamique des politicologues de la RD-Congo a franchi, le lundi 15 avril dernier, le seuil du ministère de la Communication et Médias où elle a été reçue par son titulaire en la personne de Patrick Muyaya Katembwe, ministre sortant dudit secteur et porte-parole du gouvernement. Au cœur du problème: présenter à ce dernier le «politiscope» comme outil de monitoring, de débat public et de la cyber violence verbale en ligne. Déterminé à promouvoir un débat sain et constructif par le combat qu’il mène contre la désinformation, Patrick Muyaya a promis à ses convives son accompagnement indéfectible dans l’accomplissement de leur mission.

Approché par la presse au sortir de cette audience, le responsable de cette structure, Christian Moleka, s’est exprimé en ces termes: «Il a été très réceptif, parce que l’outil travaille essentiellement à promouvoir un débat public puissant, donc assainir l’espace public, mais également à réduire la violence verbale que nous voyons de plus en plus se développer sur nos débats publics à l’espace public».

Au sujet de la réaction du patron de la presse à cette démarche, Patrick Muyaya «a promis un accompagnement de la structure pour que ce projet puisse participer à la fois à combattre la désinformation, mais également à assainir le débat public en ayant un débat public constructif qui ne tourne pas autour des injures, des stigmatisations… mais sur un contenu constructif et responsable».

«Notre monitoring se base sur l’activisme des gens sur Twitter. Nous suivons 1 000 comptes regroupés en 5 piliers dont un pilier d’acteurs politiques, un pilier médias, la Société civile, les acteurs locaux et les influenceurs. Chaque jour, nous suivons ces 1 000 comptes et nous produisons en fin de journée celui qui répond à la fois aux tendances du débat sur Twitter, mais également les statistiques de cyber violence. De manière assez factuelle, nous assistons à une culture de l’injure qui s’est développée, de la stigmatisation ethnique qui ne favorise pas un débat public sain et constructif. Voilà pourquoi nous avons pensé qu’avec le ministre, on peut travailler ensemble pour améliorer le débat public, mais également assainir l’espace public en réduisant la cyber violence et les injures dans l’espace public», a-t-il ajouté.

La Dynamique des politicologues de la RD-Congo réunit tous ceux qui ont fait les Sciences politiques. Elle existe depuis le 30 juin 2012 et est implantée dans 22 des 26 provinces de la RD-Congo. Face à la proportion à l’injure, la structure invite la population RD-congolaise à la prise de conscience. «À la population, nous disons que le «politoscope» ce n’est qu’un outil, c’est un miroir pour nous montrer comment nous débattons. Mais le but n’est pas de nous montrer comment nous débattons, c’est d’améliorer le débat, que nous prenions conscience que notre débat public n’est pas constructif et ne participe pas non plus à construire notre démocratie. Bien entendu, cela passe par une prise de conscience qu’il nous faut, à chacun à son niveau, combattre la désinformation, combattre la proportion à l’injure et à la stigmatisation et revenir à un débat plus sain, dans une démarche constructive et non destructive», a-t-il expliqué en substance.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page