Actualités

RDC: Quand la motion de Lokondo coupe court au débat

Encore le député Henri-Thomas Lokondo. Avec ces reflexes magistrales, il a présenté une motion de procédure pour couper court au débat. Dans sa démarche, l’élu de Mbandaka a d’abord déploré l’absence du ministre de la Santé publique étant donné que les thématiques soulevées ou contenues dans deux projets de loi sont purement sanitaires. «Je pensais que le gouvernement devait l’envoyer pour éclairer notre lanterne. Mais à la place, je vois notre brillant ministre des Finances qui a été aussi clair dans son exposé. Mais la présence du ministre de la Santé publique est importante», a souligné Henri-Thomas Lokondo dans son introduction. Abordant la motion de procédure proprement dite, le grand tribun de Mbandaka a jugé utile d’envoyer les trois textes à une commission qui les traiterait en vue d’améliorer ce qu’il faut améliorer. Dans sa logique, c’est cette commission qui devrait présenter le rapport technique à la plénière en vue d’engager un débat s’il le faut. Etant donné que l’énoncé de Lokondo était très clair comme l’eau de roche, l’assemblée plénière n’a fait qu’adopter la motion de procédure envoyant les textes à la commission des Relations extérieures. Ainsi, la présidente de l’Assemblée nationale a donné trois jours à la commission pour présenter son rapport. Les membres du gouvernent, à savoir: les ministres des Finances, du Développement rural et celui de la Santé publique doivent prendre part aux travaux en commission. Et la motion Lokondo coupa court au débat.

Dorian KISIMBA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer