ActualitésSantéSociété

RDC : PNLP et ISA impliquent les médias dans la lutte contre le paludisme

Le paludisme reste la première cause de morbidité, hospitalisation et mortalité en RD-Congo, classée 3ème sur le plan mondial et 2ème en Afrique. La lutte contre ce fléau implique non seulement les autorités étatiques et leurs partenaires mais également les acteurs sociaux et les leaders d’opinion. Il est établi que l’engagement des médias dans la lutte contre le paludisme est essentiel pour informer, éduquer et mobiliser la population. Sans nul doute, en fournissant des informations précises, en sensibilisant aux mesures préventives et en promouvant les politiques de santé, les médias peuvent contribuer à réduire l’incidence du paludisme et à sauver des vies humaines.

Raison pour laquelle le Programme national de la lutte contre le paludisme -PNLP-, en collaboration avec l’ONG Impact Santé Afrique -ISA-, a organisé, du vendredi 7 au samedi 8 juin derniers, un atelier de formation à l’intention des médias engagés dans la lutte antipaludique en RD-Congo. Plusieurs intervenants, entre autres le Professeur Michel Itabu Issa, chef de division Communication au PNLP, Dr François Akili, assistant programme de l’Association des jeunes contre le paludisme -AJP-, Serge Kahavo, chargé de communication de l’ONG Impact Santé Afrique -ISA/RDC-, Clarisse Mbo, point focal au PNLP, ainsi que Dr. Ritha Mbemba du PNLP.

Leurs interventions ont tourné autour de cette maladie dans ses plusieurs facettes partant dans la contamination, prévention, traitement, stratégies et mobilisation des ressources, sensibilisation et formation des acteurs impliqués dans la lutte antipaludique. A cette occasion, le Prof Michel Itabu a exposé sur le rappel du contexte de la création de la taskforce Médias, de la contribution des médias dans la lutte contre le paludisme.

Dans son échange avec les participants, il a rappelé les objectifs général et spécifiques de l’atelier. Notamment renforcer les capacités des 29 membres du Groupe des médias engagés dans la lutte contre le paludisme en RD-Congo sur la lutte contre le paludisme ainsi qu’améliorer le niveau de connaissance des médias et journalistes les encourageant à s’engager à travers leurs productions dans les activités de lutte contre paludisme pour une large couverture médiatique en vue de sauver des vies qui périssent. Selon le CD/COM du PNLP, toutes les deux minutes qui passent sur le territoire national, il y a un enfant qui perd la vie de suite du paludisme. Il importe de mieux lutter contre ce fléau, qui est l’une de plus vieilles maladies de l’histoire.

Dans son exposé, il a aussi évoqué des mesures préventives martelant sur l’utilisation des moustiquaires imprégnées qui constitue l’un des meilleurs moyens de se protéger contre les piqûres des moustiques qui transmettent le paludisme. Pour sa part, Serge Kahavo, chargé de communication de l’ONG Impact Santé Afrique -ISA/RDC-, a tablé sur la Déclaration de Yaoundé, un document signé par 11 pays africains les plus touchés par le paludisme dont la RD-Congo. Il a été adopté le 06 mars 2024. Dans cette déclaration, quelques recommandations ont été faites aux gouvernements de pays concernés de mobilisés des ressources domestiques ainsi qu’aux médias appelés à s’impliquer dans la sensibilisation.

Cet atelier a permis aux participants d’approfondir leurs connaissances sur la situation du paludisme en RD-Congo, les stratégies nationales de lutte et le rôle spécifique que peuvent jouer les médias. Les échanges ont aussi porté sur les bonnes pratiques en matière de couverture médiatique de cette problématique de santé publique. Cet atelier était élargi aux membres de l’Eglise catholique, protestante et de réveil. Les journalistes ont pris l’engagement de s’y investir dans ce domaine pour sauver des vies. Selon les statistiques du PNLP, en 2022, 27 millions des RD-Congolais ont souffert du paludisme et 13 mille en sont morts. D’où l’appel à la mutualisation des énergies pour éliminer cette maladie à l’horizon 2030.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page