ActualitésNationSécuritéSociété

RDC : L’ICCN promet de traduire en justice les auteurs de l’attaque du Parc national de Virunga

La Direction provinciale du Nord-Kivu de l’Institut congolais pour la conservation de la nature a, dans un communiqué de presse rendu public le 21 novembre 2021, confirmé qu’une attaque a été menée samedi 20 novembre vers 20h30 contre un poste de patrouille des gardes du Parc national des Virunga à proximité du village de Bukima, au sein du secteur de Mikeno, dans le territoire de Rutshuru. Bilan: un décès par balles parmi les gardes.

«L’assaut fut violent. Il fut mené par une centaine d’individus fortement armés. Les auteurs présumés sont les ex-membres du M23 regroupés aux confins des frontières rwandaise et ougandaise qui cherchent à établir des bases sur le territoire du Parc national des Virunga», a fait savoir la Direction provinciale du Nord-Kivu de l’ICCN, condamnant fermement cette nouvelle attaque. Et de rappeler: «il y a une quinzaine de jours, ces mêmes individus avaient attaqué un poste de patrouille de l’ICCN et quitté leurs camps en direction des localités de Jomba et Bunagana. L’intervention des FARDC, au prix de plusieurs morts dans leurs rangs, avait mis fin à ces troubles».

20211121-Communiqué-attaque-Bukima-final

L’ICCN promet de traduire en justice, dans le respect de la Loi, les auteurs de ce nouveau crime de guerre. Dans le respect de son mandat, elle continuera aussi à appuyer les FARDC afin de rétablir l’autorité de l’État sur l’ensemble du territoire national.

Christian BUTSILA 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page