RDC : Le Sénat et l’Assemblée nationale en session de mars

0
14

Contrairement aux sessions passées, l’actuelle sera mouvementée au regard des dossiers brûlant qui attendent les élus du peuple dans le cadre du contrôle parlementaire. Des fonds sortis du Trésor public sont à justifier dans plusieurs domaines, les poursuites judiciaires ouvertes à l’encontre de tel ou tel opérateur ayant gagné le marché pour la réalisation du programme de 100 jours du Chef de l’Etat, constituent déjà le déclic pour les parlementaires.      

Finies les vacances parlementaires, députés et sénateurs reprennent du service. C’est ce lundi qu’ils renouent avec le chemin du Palais du peuple. En fait, comme le 15 mars, date constitutionnelle d’ouverture d’une session parlementaire, est tombé un dimanche, c’est ce lundi 16 mars que la cérémonie officielle aura lieu. A l’Assemblée nationale comme au Sénat, le décor est déjà planté pour le démarrage de cette session ordinaire. Tout est prêt pour permettre aux élus de légiférer et d’assurer le contrôle du gouvernement de la République et des services public de l’Etat.

Ici, il y a à boire et à manger. On décrie la corruption, le détournement des deniers publics, la mauvaise gestion, le coulage des recettes publiques, la fuite des capitaux, le blanchiment d’argent, l’enrichissement illicite, autant des maux pour lesquels la Représentation nationale est appelée à mener des enquêtes parlementaire pour faire éclater la vérité. Les gros dossiers concernent la réalisation du programme de 100 jours du Président de la République. Plusieurs personnes impliquées ont été interpellées par la justice RD-congolaise, mais beaucoup zones d’ombre planent. Seules enquêtes parlementaires peuvent recadrer les choses éclairer le peuple RD-congolais.

Partis en vacances depuis le 15 décembre 2019, les parlementaires vont retrouver un grand changement au niveau de la grande bâtisse qui abrite le siège du Parlement. Le Palais du peuple est complètement clôturé. Toutes les entrées ne sont pas comme avant. La partie qui fait face au boulevard Triomphale est fermée. Depuis quelques jours, toutes les entrées sont canalisées vers la grande porte centrale.

Au Sénat comme à l’Assemblée nationale, les toilettes sont réhabilitées. Les présidents des deux Chambres à savoir Jeanine Mabunda Lioko de l’Assemblée nationale et Alexis Thambwe Mwamba se sont engagés pour donner une nouvelle image au niveau de leurs institutions respectives. A partir de ce lundi 16 mars, les deux Chambres vont vibrer au rythme de la session ordinaire de mars 2020. La plénière de ce lundi ne prévoit qu’un point à l’ordre du jour à savoir: le discours d’ouverture de la session qui sera lu par le président de la Chambre. Une matière qui ne fait pas l’objet d’un débat. Finies les vacances parlementaires, l’heure est venue pour les députés et Sénateurs de déposer leurs rapports auprès de leurs président respectifs en vue d’être envoyés au gouvernement pour des solutions idoines.

Dorian KISIMBA

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here