ActualitésEcofin

RDC : Le cahier des charges des miniers à Fatshi

L’industrie minière RD-congolaise est confrontée à plusieurs difficultés entravant son bon fonctionnement. Soucieux d’assainir et de booster ce secteur, le Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo a eu une séance de travail, mardi 8 septembre, avec les opérateurs miniers conduits par le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba, en présence du ministre des Mines, Willy Kitobo, et du gouverneur de la Banque centrale du Congo -BCC-, Deogratias Mutombo Mwana Nyembo. «Dans leur cahier des charges, les miniers ont notamment présenté la question de la TVA, les compensations et l’implication de la DGDA», a annoncé le service de presse de la Présidence de la République. Puis: «S’agissant de la TVA, le ministre des Mines a indiqué qu’il est envisagé un mécanisme de remboursement de celle qui avait été collectée les années antérieures». Willy Kitobo a également fait savoir que cette question avait déjà été débattue par le gouvernement qui attend les conclusions de la commission ad hoc. Concernant la question de compensation, le numéro 1 du ministère des Mines a affirmé que les discussions à ce sujet sont en cours et qu’une solution idoine sera trouvée dans les prochains mois. Pour sa part, le président de la Chambre des mines de la RD-Congo, Louis Watum, a annoncé que les revendications des opérateurs miniers ont trouvé une oreille très attentive auprès du Chef de l’État dont ils saluent l’ouverture et la disponibilité vis-à-vis de leurs préoccupations. «Etant donné que l’économie de notre pays repose essentiellement sur l’industrie minière, les miniers ont jugé nécessaire et indispensable de soulever le problème du blocage des comptes de quelques industries minières, tout en demandant qu’on puisse surseoir toutes ces mesures afin de permettre qu’il y ait un bon climat des affaires», a-t-il précisé.

Octave MUKENDI

Articles similaires

Fermer
Fermer