ActualitésNation

RDC : L’ambassadeur turc chez Christophe Mboso

Le président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso, a reçu en audience le nouvel ambassadeur de la Turquie en RD-Congo, Murât Ulku. Les relations et la coopération entre les parlements de deux pays ont été au centre de la rencontre entre les deux personnalités

«Je viens de commencer ma mission ici en tant qu’ambassadeur de la Turquie en RD-Congo. Et dans ce cadre, j’ai commencé à effectuer des visites de courtoisie. Aujourd’hui, j’ai un grand honneur d’être reçu par l’honorable président de l’Assemblée nationale de la RD-Congo. Je dois vous dire que le concept parlement est très important dans notre classe, et puis c’est notre Parlement qui nous a libéré, il y a à peu près 100 ans», a précisé le diplomate Murât Ulku à l’issue de l’audience.

Pour lui, la rencontre avec le speaker de la Chambre basse du Parlement était une belle occasion pour présenter un état des lieux de la coopération entre les deux Etats, en général, et dans le domaine parlementaire en particulier, parce qu’à l’heure moderne, ce n’est pas seulement les diplomates qui mènent les activités de coopération, mais il y a aussi les Parlements qui sont très importants dans la mesure où pour engager le peuple, il faut toujours avoir le soutien des Parlements.

«J’ai besoin du soutien continu de la part de l’Assemblée nationale comme l’a témoigné l’honorable président pour toutes les activités de coopération que nous allons mener en RD-Congo. Bien évidemment, un aspect très important pour nous, c’était de trouver la meilleure façon d’accroître la coopération entre les deux Parlements», a indiqué le numéro un turc en RD-Congo. Murât Ulku a également informé le président Christophe Mboso qu’en 2018, la Turquie avait créé un groupe d’amitié extra-parlementaire à Ankara, à la grande Assemblée nationale.

«J’ai suggéré à l’honorable président que, du côté RD-congolais, on puisse aussi suivre ces pas. Ainsi, nous aurons la chance d’animer ce volet parlementaire. Et il m’a confirmé que le Congo est prêt à procéder à la création d’un groupe d’amitié interparlementaire au sein de l’Assemblée nationale. Et, d’autre part, il faut qu’on puisse approfondir notre coopération grâce au soutien de deux parlements parce que plusieurs accords ont été signés surtout lors de la récente visite du Président Erdogan à Kinshasa. La ratification de ces accords est très importante. Les ministères concernés, du côté turc, doivent avoir un cadre légal pour procéder à ces activités de coopération et je crois que dans le système RD-congolais, c’est aussi un besoin», a souligné le diplomate turc.

Dorian KISIMBA

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page