RDC: La COMICO tient son assemblée générale élective

0

La Communauté islamique en RD-Congo -COMICO- a ouvert jeudi 5 mars 2020 son assemblée générale élective au salon rouge du ministère des Affaires étrangères. Cette activité tant attendue au sein de cette communauté, traversant une sérieuse crise depuis de longs mois, marque enfin la fin d’une période trouble. Voilà pourquoi les membres effectifs de cette confession religieuse y ont répondu présents. «Cinq ans après, nous devons revenir aux membres effectifs qui détiennent le pouvoir de désigner les autorités. C’est la raison pour laquelle cette assemblée est convoquée», a signifié Idryss Katenga, secrétaire général de la COMICO. Il a fait savoir que cette assemblée générale élective, qui durera 5 jours, donnera l’opportunité de se pencher sur les textes qui régissent afin d’essayer de s’adapter aux exigences de l’environnement actuel pour résorber les petits problèmes au sein de la communauté. «En même temps, nous allons réfléchir pour essayer de nous doter dans l’embrouille du plan de développement. Une grande communauté comme celle-ci, forte d’environ 10 millions des Musulmans, ne peut se développer sans une boussole», a-t-il ajouté. Au nom du représentant légal et du comité exécutif, le SG Idryss Katenga a lancé un appel fraternel et pathétique à tous les musulmans, sans exception, en les invitant à construire ensemble la communauté musulmane. Bref, a-t-il précisé, voila ce à quoi ressembleraient les discussions de ce rendez-vous. Au cours de cette assemblée générale élective, les participants vont mettre les règles de fonctionnement au devant afin de voir ou de juger qui est qualifié pour mettre en œuvre le «Plan de développement» et surtout qui sera le plus qualifié pour rassembler les musulmans. «Nous sommes préoccupés par les divisions au sein de notre communauté. Il faut des personnes consensuelles, des personnes capables de fédérer toutes les tendances. Ce seront peut-être des oiseaux que nous aurons besoin dans cette communauté. Car, ici, la seule entité qu’on ne peut discuter le degré c’est Dieu. Tous sur cette terre, nous sommes faillibles. Pour aller de l’avant, nous devons tenir compte des points de vue des uns et des autres», a indiqué Idryss Katenga. Les dignitaires musulmans vont également jeter un regard sur la situation actuelle de la RD-Congo et essaieront de faire des recommandations et de formuler des conseils envers les dirigeants du pays. La cérémonie a connu la présence des responsables d’autres confessions religieuses dont le Révérend Delphin Elebe Kapalay, président de la CIME, l’abbé Donatien N’shole, secrétaire général de la CENCO ainsi que le Colonel Lucien Lamartinière, chef de territoire de l’Armée du salut.

Osée MABIALA