RDC: Julien Paluku réitère des allègements fiscaux aux investisseurs

0

Le gouvernement RD-congolais va bientôt mettre en place une politique incitative avec des allègements fiscaux et douaniers accordés aux aménageurs des Zones économiques spéciales -ZES- ainsi qu’à tout autre investisseur. Pour ce faire, 20 millions d’emplois devront être créés très prochainement en RD-Congo avec le concours du secteur privé. C’est l’essentiel de la communication du ministre de l’Industrie, Julien Paluku Kahongya, à la 2ème édition du Forum économique Tuniso-congolais ouvert mardi 11 février 2020 à Kinshasa. Plusieurs chefs d’entreprises tunisiennes prennent part à ces assises. Le diplomate tunisien accrédité en RD-Congo a, dans son intervention, insisté sur la consolidation de la coopération économique et industrielle entre les deux États. Il a, par la même occasion, annoncé le début des vols de Tunis vers Kinshasa. Un protocole d’accord a été signé entre la Chambre de commerce tunisienne et la Fédération des entreprises du Congo -FEC- pour sceller ce partenariat. Au nombre des orateurs de cette première journée des travaux, le directeur de l’Agence nationale pour la promotion des investissements -ANAPI-, Anthony Kinzo, a planché sur les opportunités d’investir en RD-Congo, ce grand pays qui dispose de plus de 80 millions de terres arables. Le pays de Lumumba a également une capacité de produire de tonnes des poissons.

L’apport des investisseurs indonésiens

Auparavant, le patron de l’Industrie, Julien Paluku, avait reçu une délégation d’investisseurs indonésiens de la Société «Save our oil». Les échanges ont porté essentiellement sur le développement de l’agrobusiness dans les Zones économiques spéciales de la RD-Congo. Le directeur général de cette firme a expliqué à Julien Paluku les avantages et spécialités de son entreprise dans l’agro-industrie. Ratno Soetjiptadie a donné des assurances sur la disponibilité de sa société à installer ses activités à Kinshasa. «Mes collaborateurs et moi saluons l’initiative du gouvernement RD-congolais d’accorder les allègements fiscaux et douaniers aux investisseurs», s’est-il réjoui.

J.B

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom