Actualités

RDC : Ces chiffres qui résument la performance de la BCDC en 2019

Du haut de ses 110 ans, la BCDC a réalisé un total bilan de 1.226 millions USD, un produit net bancaire de 94 millions USD, une trésorerie disponible de plus de 710 millions USD, un rendement net sur fonds propres à 15,5%, un bénéfice net de 13,9 millions USD et un coefficient d’exploitation à 65%.

La Banque commerciale du Congo -BCDC- a réalisé son meilleur résultat net de ces 25 dernières années. Yves Cuypers, directeur général et président du comité de direction de cette institution bancaire, l’a démontré avec passion lors de la traditionnelle cérémonie de présentation du rapport annuel -road show- tenue jeudi 26 novembre 2020 à Fleuve Congo Hôtel.

Devant le CEO d’Equity Group Holdings -EGH-, docteur James Mwangi, les autorités du pays, les banquiers, les argentiers, la presse et autres, Yves Cuypers a signifié que le rapport annuel 2019 est révélateur d’un résultat net supérieur à ceux réalisés depuis 25 ans et évalué à hauteur de 13,9 millions USD. Il est de 64% supérieur à l’objectif fixé en début d’année. Ce résultat est parfaitement satisfaisant, a noté le DG Cuypers.

Pour l’année 2019, a-t-il expliqué, la BCDC a également réalisé un total bilan de 1.226 millions USD, soit une variation de 42% par rapport à 2018; un produit net bancaire de 94 millions USD, soit une croissance de 13%, une trésorerie disponible de plus de 710 millions USD; 20,5 millions USD des résultats d’exploitation contre 15,4 millions USD en 2018; un rendement net sur fonds propres à 15,5% contre 14,3 en 2018; un bénéfice net de 13,9 millions USD contre 11,8% en 2018 et un coefficient d’exploitation à 65% contre 73% en 2018.

Yves Cuypers a vanté la solvabilité tier 1 de la BCDC, calculée selon les nouvelles normes de la Banque centrale du Congo -BCC-, qui s’élève à 9,72% pour un minimum requis exigé de 7,50%. Au terme de l’année 2019, l’estimation raisonnable des grands risques de la BCDC s’élève à 26,5 millions USD contre 30 millions USD en 2018.

Ce sont là les chiffres clés résumant les performances de la plus ancienne institution bancaire en RD-Congo en 2019. «Certains objectifs fixés en début d’année ont par ailleurs été dépassés, entre autres le résultat d’exploitation qui atteint 20,5 millions USD comparé à un budget de 14,8 millions USD malgré la constitution de provisions à caractère strictement prudentiel pour un montant de 4,7 millions USD», a révélé le DG Yves Cuypers. Et de renchérir: «s’y ajoute une provision de 2,4 millions USD pour couvrir les engagements sociaux. Ces provisions ne sont pas déductibles fiscalement. Le montant des provisions nettes s’élève à 14,6 millions USD au budget».

Faciliter la vie aux clients

Au cours de ce road show, Yves Cuypers n’a pas manqué d’évoquer la problématique de l’acquisition de la BCDC par Equity Groupe Holdings. Il a expliqué cette acquisition en signifiant: «on a une grande complémentarité avec Equity bank Congo. C’est la plus forte complémentarité. Je ne vois même pas de concurrence. Le réseau que nous allons faire demain est constitué de 75 agences dans le pays. Il n’y a que 2 coins d’exploitation en commun. Nous allons doubler nos capitaux permanents de 100 à 200 millions USD. Le staff, quant à lui, c’est 600 personnes d’un côté et 500 de l’autre, ce qui fait 1100 personnes et nous avons comme objectif de croître à 3000 personnes pour pouvoir supporter le plan de développement, soit 3 fois dans nos ressources».

Pour sa part, le Docteur Mwangi a soutenu que la BCDC a su démontrer tout au long de son existence sa forte capacité, sa résilience face aux chocs. «La BCDC a connu des pires et des bons moments. Mais, contre vents et marées, elle a pu résister. Il faut alors attendre que toute la procédure finisse pour que le peuple RD-congolais vive les plus grands avantages jamais vécus dans le passé», a rassuré le CEO d’Equity Group Holdings, invitant les clients à faire confiance et à soutenir cette institution financière. «L’institution va mettre à leur disposition les moyens technologiques de pointe concernant l’Internet banking. Elle mettra toutes les solutions digitales en marche pour rendre possible les transactions bancaires à distance. Toutes les nouvelles technologies de l’information et de la communication seront mobilisées à dessein de faciliter la vie aux clients», a-t-il encore rassuré.

Doter la RD-Congo d’une banque forte…

Une fois que les formalités juridiques seront finalisées, BCDC et Equity Bank Congo deviendront alors une seule banque, la plus grande institution financière RD-Congo qui jouera un rôle majeur le développement de celui-ci. L’objectif final est de doter la RD-Congo d’une banque forte, reconnue internationalement pour sa gouvernance et capable d’accélérer la bancarisation du pays tout en contribuant au financement de son économie. Equity Group Holdings a racheté 66,5% des parts sociales de la BCDC, devenant ainsi l’actionnaire majoritaire. La RD-Congo est le seul pays francophone en Afrique où ce groupe est implanté.

Christian BUTSILA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer