ActualitésNationSociété

RDC : 1600 ex-kuluna devenus bâtisseurs vont désormais servir la nation

Bravo au travail abattu par le Service national -SN. À l’issue de deux ans de formation, 1.600 ex-kuluna, devenus de véritables «bâtisseurs de la nation», ont reçu leurs brevets des mains du Général-Major Jean-Pierre Kasongo Kabwik, Commandant du Service national. Produits du Centre de formation et d’encadrement dénommé Félix-Antoine Tshisekedi, ces bâtisseurs vont être déployés à travers le pays pour servir la nation. Le gros lot sera affecté à Kinshasa où ils vont réhabiliter l’Hôpital général de Kintambo au nom du Service national.

D’autres seront à la production et fabrication des bancs au sein de l’atelier de la menuiserie du SN, dans la commune de la N’Sele. Ces bancs seront distribués dans les instituts supérieurs, universités et dans des écoles primaires et secondaires de Kinshasa, du Kongo central, Kwilu, Kwango et du Maï-Ndombe. D’autres nouveaux bâtisseurs vont être déployés dans les villes de Lubumbashi, Kananga et Mbuji-Mayi pour contribuer au développement du pays.

Dans son adresse, le Général-Major Jean-Pierre Kasongo Kabwik a rendu un hommage mérité au Président de la République pour son implication personnelle dans la réussite de la formation et l’encadrement de ces jeunes bâtisseurs.

«Mention spéciale au Chef de l’État pour avoir mis à la disposition de ce Centre tout ce dont le Service national avait besoin pour l’accomplissement de cette formation», a-t-il souligné.

Aux nouveaux brevetés, le Commandant du Service national a rassuré de doter des tenues, des bottes et d’autres objets devant leur permettre de bien travailler. «Après la formation, le pays a besoin de vous. Allez dans vos postes d’affectation pour travailler», leur a-t-il signifié.

Ces jeunes issus de différentes zones linguistiques de la RD-Congo sont véritablement transformés pour apporter un plus dans le développement du pays à travers la reconstruction des infrastructures. Parmi eux, l’on trouve des maçons, des menuisiers, des carreleurs, des briquetiers, etc. Ces bâtisseurs qui viennent de quitter le Centre de formation et d’encadrement Félix-Antoine Tshisekedi de Kaniama Kasese, vont être remplacés par une nouvelle vague des Kuluna pour être formés et encadrés en vue de devenir utiles à la société.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page