ActualitésPolitique

Rapprocher Kabila et Fayulu: le combat d’Arlette Odia

L’avènement d’une nouvelle offre politique en RD-Congo passe nécessairement par le rapprochement entre Joseph Kabila, ancien Président de la République, et Martin Fayulu, porte-étendard de Lamuka à la présidentielle de 2018. C’est le credo et le combat qu’entend mener Me Arlette-Odia Kashama au travers du mouvement patriotique Collectif pour le développement et l’unité du Congo -CDUC.

Son communiqué de presse du 26 mars dernier renseigne que Me Arlette-Odia se fonde sur les articles 5 et 90 de la Constitution pour amorcer «sans délai, le processus de rapprochement entre les plateformes politiques Lamuka du candidat Président de la République, un des mieux élus aux élections du 31 décembre 2018, et le Front commun pour le Congo, vainqueur aux législatives du même scrutin». Objectif: «influencer l’avènement d’une nouvelle offre politique pouvant garantir le bien-être du peuple RD-congolais».

Cette initiative de Me Arlette-Odia tire ses racines de ce constat: «la destinée de toute une nation se trouve laissée entre les mains des politiciens versatiles». Elle en veut pour preuve l’attribution de la «gestion des questions électorales aux transfuges de Lamuka» et de la direction des «bureaux de l’Assemblée nationale et du Sénat aux transfuges du FCC».

Le communiqué du FCC, déclinant toute participation au gouvernement Sama Lukonde, ainsi que la sortie médiatique de Delly Sessanga, deux événements survenus le 25 mars, ont constitué l’élément déclencheur à l’origine de cette initiative de Me Arlette-Odia Kashama, présidente exécutif du CDUC.

LOI

Articles similaires

Fermer
Fermer