Actualités

Respect du PTR : Les instructions fermes du PM Ilunga à Mayo, Sele et Deogracias

Le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba tient au respect du plan de trésorerie. Raison: éviter l’inflation. Il s’oppose à toutes les dépenses d’urgence hors prévisions du plan d’engagement budgétaire. Le PM Sylvestre Ilunga a réitéré cette position lors de la réunion hebdomadaire du Comité de conjoncture économique qu’il a présidée mardi 18 août 2020. Faisant l’économie de ladite session, le vice-Premier ministre du Budget, Jean Baudouin Mayo Mambeke a épinglé quelques frémissements constatés sur le marché de change qui impactent le niveau de l’inflation. «Cela fait l’objet de l’attention du gouvernement central», a indiqué le VPM du Budget. Ceci, a-t-il poursuivi, justifie les directives fermes du Premier ministre Ilunga Ilunkamba au VPM du Budget, Jean Baudouin Mayo; au ministre des Finances, José Sele Yalaghuli et au gouverneur de la Banque centrale du Congo -BCC-, Deogracias Mutombo.

Le chef de l’exécutif a rappelé à ces personnalités leurs engagements notamment dans le respect des instructions relatives aux dépenses d’urgence.  Le Comité de conjoncture a, par ailleurs, invité tous les membres du gouvernement à se conformer à cette ligne de conduite nécessaire pour la stabilité du cadre macroéconomique et monétaire, «surtout que la RD-Congo est en plein programme avec le Fonds monétaire international -FMI- pour parvenir à la signature d’un accord formel».  Au cours des échanges, a rapporté Jean-Baudouin Mayo, la VPM au Plan, Elysée Munembwe, a rassuré la population sur le maintien des «mécanismes arrêtés par le gouvernement et la Banque centrale du Congo -BCC-  pour éviter la dépréciation du franc congolais».

Autre point abordé lors de cette messe économique hebdomadaire, la situation du secteur minier. Les membres permanents du Comité de conjoncture économique ont noté une légère menace de baisse des cours des principaux produits miniers. Dans l’ensemble, la situation économique de la RD-Congo est sous contrôle du gouvernement central avec comme objectif: la stabilité du cadre macroéconomique. Deux notes ont fait l’objet des échanges lors de cette réunion. D’abord, la note de conjoncture économique présentée par la VPM au Plan, Elysée Munembwe, ensuite la note sur le secteur minier exposée par le ministre Willy Kitobo.

Élargie aux délégués de la Fédération des entreprises du Congo -FEC- et de l’Association nationale des entreprises du Portefeuille -ANEP-, cette séance de travail a connu la participation des VPM au Plan et du Budget, des ministres d’Etat au Commerce extérieur et à l’Emploi, Travail et Prévoyance sociale, des ministres de l’Economie nationale, des Finances, des Mines ainsi que du gouverneur de la BCC.

Christian BUTSILA

Articles similaires

Fermer
Fermer