ActualitésDossier à la UneJusticePolitique

Procès 100 jours: l'UNC/Kinshasa attend une sentence au profit de Kamerhe

C’est ce samedi 20 juin que l’opinion connaîtra le sort de Vital Kamerhe, Directeur de cabinet du Chef de l’État Félix Tshisekedi, poursuivi par le ministère public pour détournement des fonds alloués au programme d’urgence de 100 premiers jours du Président de la République.

Cette sentence juridique est très attendue par les militants de l’Union pour la nation congolaise -UNC-, parti cher à Vital Kamerhe, qui, depuis le début du procès, ne cessent de clamer l’innocence de leur leader.

Dans une déclaration politique faite ce vendredi, l’interfédéral de l’UNC/Kinshasa invite les juges au bon sens et à ne dire que le droit, surtout en évitant de céder à une quelconque instrumentalisation.

Pour l’UNC, au regard des irrégularités procédurales ayant caractérisé le procès, ainsi que l’absence de preuves du prétendu détournement, un acquittement pur et simple de son président national ouvrirait la porte à l’État de droit tant prôné par le Président de la République. Par ailleurs, l’UNC/Kinshasa salue l’esprit républicain dont a fait montre Vital Kamerhe tout au long du procès, en dépit de propos calomnieux dont il a été victime de la part des avocats du ministère public et de la partie civile.

Olitho KAHUNGU

Articles similaires

Fermer
Fermer