ActualitésDossier à la UnePolitiquePrésidentielle 2018

Présidentielle 2018: A Bumbu, Le Fils Peto laboure le terrain pour Shadary

«Pas une parcelle sans Emmanuel Ramazani Shadary», c’est désormais le mot d’ordre instauré dans la commune de Bumbu, par un de ses dignes fils candidat à la députation provinciale pour le compte du Front commun pour le Congo -FCC. Le Fils Peto Diakenda s’est ainsi lancé le défi de faire élire Shadary à Kinshasa, dans sa circonscription de Bumbu. Pour y parvenir, depuis bientôt cinq mois, ce jeune homme d’affaires qui évolue dans les secteurs de l’hôtellerie et de la restauration, arpente chaque jour les rues accidentées de cette commune de la périphérie de Kinshasa, expliquant au passage rue après rue, le bien-fondé d’un vote en faveur du candidat du FCC à l’élection présidentielle du 23 décembre prochain ainsi que les raisons de sa propre candidature pour les prochaines élections provinciales.
 
En perspective des élections du 23 décembre 2018, dont la campagne électorale débute ce 21 novembre, Le Fils Peto Diakenda est déjà à pied d’œuvre. Dans sa commune natale de Bumbu où il a postulé pour la députation provinciale, ce jeune acteur social évoluant dans les secteurs de l’hôtellerie et de la restauration, prépare déjà le terrain en faveur du candidat du FCC. Depuis près de cinq mois, il arpente chaque jour les rues accidentées de cette commune de la périphérie de Kinshasa, expliquant au passage rue après rue, le bien-fondé d’un vote en faveur du candidat du FCC à l’élection présidentielle du 23 décembre prochain ainsi que les raisons de sa propre candidature pour les prochaines élections provinciales. Le Fils Peto qui a vu le jour et a grandi dans cette commune quelque peu délaissée par les autorités aussi bien nationales que provinciales, affirme s’être présenté aux élections provinciales pour être le porte-parole des habitants de cette commune défavorisée, dont la plupart de politiciens de profession ont tendance à oublier, une fois que la population du coin leur a accordés ses voix aux élections. Dans sa démarche, Le Fils Peto prône surtout la nécessité pour les habitants de la commune de Bumbu, de porter leur choix sur le candidat du Front commun pour le Congo, Emmanuel Ramazani Shadary, qu’il présente comme le seul candidat à la magistrature suprême, susceptible de porter un intérêt certain au sort de leur entité administrative, actuellement buttée à de nombreux problèmes, parmi lesquels la vétusté des infrastructures de base, le déficit en desserte en eau et en électricité, les érosions qui rendent difficile la mobilité des personnes et des biens.Face aux différents publics de la commune, Le Fils Peto ne cesse de rappeler la mission du candidat du FCC qui, selon lui, s’inscrit dans la logique des lignes directrices prônées par le Chef de l’Etat Joseph Kabila et qui mettent l’accent sur un modèle de développement centré sur l’auto-prise en charge des communautés de base.
Comme pour prêcher par l’exemple, Le Fils Peto enchaîne la réalisation de différentes actions sociales au profit de la population et des jeunes de la commune de Bumbu. A ce titre, des centaines de tôles, de sacs de ciment, des équipements sportifs ou encore des fournitures scolaires ont été offerts par ses soins aux établissements publics et à des jeunes du coin, sans compter l’organisation de diverses activités foraines en faveur des habitants de Bumbu, pendant les dernières vacances scolaires.
Et pour couronner cette série de réalisations sociales, celui qu’on appelle désormais «Papa social» dans tous les quartiers de la commune de Bumbu, a entamé l’érection d’un pont de près de 10 mètres qui permettra la circulation aisée des personnes et de leurs biens, entre deux quartiers restés enclavés depuis de longues années.
Olitho KAHUNGU

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer