ActualitésSociété

Onze tonnes d’aide: le Kenya assiste les victimes de l’éruption du Nyiragongo

«C’est dans le malheur que l’on reconnait les vrais amis», dit un vieux adage, qui s’est concrétisé en faveur des victimes de l’éruption volcanique du 22 mai dernier sur la ville de Goma et ses environs. Avec la réouverture des aéroports de Goma, dans la ville portant le même nom et de Kavumu, à Bukavu soit 21 jours semaines après l’éruption du volcan Nyiragongo et ses effets néfastes sur la ville de Goma, l’aide humanitaire arrive sur place en faveur des déplacés. Le constat donne de l’espoir. «Hormis la première assistance humanitaire ordonnée par le Chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, à travers le gouvernement, la contribution de la Fondation Denise Nyakeru et d’autres organisations humanitaires, la République du Kenya vient d’ouvrir un pont aérien entre Nairobi et Goma pour l’acheminement de l’aide humanitaire», a confié la presse présidentielle, précisant: «deux gros porteurs cargos ont atterri le mardi 8 juin à l’Aéroport international de Goma et deux autres se sont posés le mercredi 9 juin tôt le matin».

Puis: «au total, 11 tonnes de vivres et non vivres, don du Kenya à la RD-Congo, sont offerts à la population de Goma dont les maisons ont été calcinées par les laves du volcan». Puis encore: «constituée essentiellement des produits alimentaires, des médicaments et des kits d’assistance, l’aide humanitaire du gouvernement kenyan vient répondre aux besoins de la population de la ville de Goma et du territoire de Nyiragongo démunis de tout ou presque après la destruction de leurs maisons d’habitations».

Selon cette même presse, le conseiller spécial du Chef de l’Etat chargé de la couverture maladie universelle, Dr. Roger Kamba, présent à l’aéroport de Goma pour la réception de ces vivres, a indiqué que ce don est «le signe de l’excellence des relations entre les Présidents FélixAntoine Tshisekedi Tshilombo et leurs pays respectifs».

A cette occasion, Dr Roger Kamba a recommandé au gouverneur militaire de la province du Nord-Kivu et aux partenaires à se mettre autour d’une même table pour décider de la manière dont les personnes les plus vulnérables seront servies en priorité. Sur place, un hôpital mobile offert en don a été réceptionné par les autorités provinciales du Nord-Kivu. L’érudition volcanique du Nyiragongo le vendredi 22 mai dernier a provoqué le déplacement de près de 400.000 habitants éparpillés dans plusieurs sites. Plusieurs déplacés rentrés à Goma n’ont pas encore trouvé des logis pour s’abriter.

Octave MUKENDI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer