ActualitésDossier à la UneNationTribune

«On a tout mais on manque de tout!»: violent coup de gueule de Deo Kasongo après le choc Minembwe

Patron des sociétés Divo et Show Buzz, promoteur de médias et de spectacles, Deo Kasongo a, lui aussi, pris la parole, sur Facebook, en plein débat autour de Minembwe, afin de manifester sa colère face à la résignation et l’indifférence qui s’emparent des RD-Congolais vis-à-vis des sujets mettant à mal les intérêts de la communauté nationale.

À chaque débat, Deo Kasongo espère être entendu. Depuis quelques années, ce jeune et dynamique entrepreneur, candidat gouverneur de la ville de Kinshasa en avril 2019, multiplie des appels aux RD-Congolais pour alerter sur l’importance de la protection des intérêts du pays et de son peuple, et condamner cette tendance à tout ranger dans la catégorie «faux débat», tout banaliser, même lorsque le contexte exige une mobilisation générale.

Après le choc suscité par Minembwe, présenté aussi comme un «faux débat» dans certains salons politiques, Deo Kasongo est revenu à la charge pour interpeler ses compatriotes. «On a tout mais on manque de tout!», déplore-t-il. Lisez-le plutôt!

À tout celui qui me dit que l’affaire de Minembwe, Minembwe Gate est «un faux débat», voici ce que je réponds en toute indépendance d’esprit et avec mon âme de Congolais par mes ancêtres:
Continuez à tout prendre avec légèreté….

-Pas d’eau potable «faux débat»;

-Pas d’électricité en majorité «faux débat»;
-Manque d’investisseurs sérieux «faux débat»;

-Manque d’une génération soutenue d’entrepreneurs congolais dans tous les secteurs «faux débat»;

-Insécurité dans plusieurs coins de la ville et du pays «faux débat»;

-Des marchés d’état accordés aux Libanais et Indiens plus qu’aux Congolais «faux débat»;

-L’économie congolaise contrôlée par les communautés indopaskistanaise, libanaise, chinoise, «faux débat»;

-Les seuls Congolais qui essaient de réussir, vous les combattez ou chercher à les étouffer «faux débat»;

-Sur 10 banques opérant en RDC, aucune n’appartient à un congolais, «faux debat»;

-La mise sur le côté des talents et intelligences congolaises qui peuvent réellement changer la donne et pousser le pays à son développement «faux débat»;

-L’éducation au plus profond de l’abîme de la majorité des jeunes «faux débat»;
-Les exodes des cerveaux «faux débat»;

-Un ambassadeur US qui va assister à l’inauguration d’une commune en soutien «faux débat»;

-Une minorité d’individus qui veulent faire passer toute leurs revendications avant les intérêts de la République, et mettent une partie du pays à feu et à sang pour des calculs et intérêts obscurs «faux débat»;

-Un ambassadeur d’un pays voisin qui fait du négationnisme en pleine capitale, «faux débat»;

-Une coalition qui doit diriger le pays pour son développement que les extrémistes de chaque côté démolissent pour quels résultats? «faux debat»

-Une coalition qui se bat tous les jours plutôt que de reconstruire le pays «faux debat»;

-Une opposition qui ne propose rien sauf la vérité des urnes dans un élan de «ôte toi que je m’y mette», «faux débat»;

-Une classe politique qui ne sait même pas s’unir pour des choses qui touchent à la souveraineté de notre pays «faux débat»;

-Des politiciens qui ne nous parlent jamais d’idées pour améliorer la vie de nos concitoyens mais de leurs conflits avec les uns et les autres «faux débat»;

-Les acteurs politiques qui viennent à longueur de journée nous parler de Shina Rambo, Béton, Seye Bulldozer, plutôt que d’idées et de réformes «faux débat» encore…

Continuez comme ça, c’est la raison pour laquelle dans ce pays «on a tout mais on manque presque de tout…».

C’est épuisant.

Prévenez nous quand les «vrais débats» vont commencer!

En attendant, notre heure arrive, elle va sûrement arriver.

Que Dieu bénisse la RDC!

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer