ActualitésDossier à la UneNation

Ngube-Ngube à Tshisekedi: «Ressaisissez-vous, Monsieur le Président»

Monseigneur Pierre Honoré Ngube-Ngube, président et chef de file de l’Opposition républicaine légitime, s’est fait un sonneur d’alerte sur des sujets qui menacent la paix, l’unité et la cohésion nationale. Dans une communication faite le jeudi 23 janvier 2020 à Kinshasa, ce candidat malheureux à la dernière présidentielle attire, notamment, l’attention du Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi, sur les failles de ses déclarations faites à Londres, en Angleterre. Pour Mgr Ngube-Ngube, le Chef de l’Etat ne peut pas chaque fois prononcer et prendre des décisions de la nation en dehors du pays.

Dans un ton direct, impératif par moment, vouvoyant le Président de la République, ce religieux visiblement soucieux de la stabilité des institutions explique: «La crise politique évoquée -ndlr: par le Président- n’est pas une crise constitutionnelle, mais un malentendu entre individu dans la coalition CACH-FCC, qui engage aucune institution». Sans passer par le dos de la cuillère, Mgr Ngube-Ngube demande au Chef de l’Etat «de ne pas se laisser utiliser par l’Occident pour leur intérêt en foulant aux pieds le processus démocratiques et la paix de la RD-Congo». «Ressaisissez-vous, s’il vous plait, Monsieur le Président», lui lance-t-il. Cet homme de Dieu, chantre de la paix et de l’unité nationale, s’en prend avec virulence, mais sans le citer nommément, aux récents propos de l’évêque Mukuna. Propos qu’il qualifie d’«appel à la haine et à la division». A l’en croire, Mukuna dit qu’il fera tout pour supprimer le Front commun pour le Congo -FCC- en RD-Congo. «Tous les moyens dont il fait mention sont utilisés par les terroristes qui pullulent à l’Est», déclare-t-il. Et d’appuyer: «dans ses propos, aucun verset biblique, aucun appel à la paix et l’unité nationale. Il ignore tout du pouvoir politique et du destin de la RD-Congo». Pour Mgr Ngube-Ngube, Mukuna fait ce que lui qualifie d’«élucubrations» que «pour s’attirer l’estime du Président de la République». Le chef de fil de l’Opposition républicaine légitime fait remarquer que Mukuna met en avant la fibre tribale, étant Luba comme le Président de la République. Il souligne également que le fait qu’il combatte le FCC revient à combattre Félix Tshisekedi.

Le mariage FCC-CACH contribue à la paix         

«L’Opposition républicaine légitime a salué la bonne initiative du mariage FCC-CACH qui a contribué à la paix dans le pays. Quels que soient les malentendus dans la coalition, c’est vraiment sage», tient-il à faire remarquer. Ainsi, il juge que les déclarations incendiaires -ndlr: de Mukuna- peuvent amener l’insécurité, le trouble généralisé au pays. «Il sera incapable d’arrêter cette situation chaotique», tance-t-il. Déplorant cette campagne de sape de l’image de l’ex-Président de la République, Joseph Kabila, Mgr Ngube-Ngube rappelle l’histoire. «Depuis l’indépendance, notre pays n’a jamais connu de passation de pouvoir civilisée. C’est pour la première fois. Si Joseph Kabila a cédé le fauteuil présidentiel pacifiquement, il a droit d’être protéger jalousement par le peuple RD-congolais. Il est l’archive à consulter, il est le tout premier conseiller de l’actuel Président de la République». Puis de marteler: «Peuple RD-congolais, la chose à éviter, c’est de ne pas rendre le pays orphelin de père. C’est-à-dire enterrer toute personne qui passe Président de la République». L’occasion faisant le larron, l’Opposition républicaine sollicite, une fois de plus, une rencontre à huis clos entre Tshisekedi, Kabila et Ngube-Ngube dans le but de contribuer à dissiper les malentendus qui planent dans la coalition FCC-CACH et qui, par conséquent, troublent la paix entre les RD-Congolais dans les rues.

HRM

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer