ActualitésDossier à la UneNation

Ngobila s’engage à servir les Kinois

Gentiny Ngobila Mbaka, gouverneur élu de la ville province de Kinshasa, a officiellement pris ses fonctions mardi 7 mai 2019, à la suite d’une cérémonie de remise et reprise à l’Hôtel de ville de Kinshasa. Plusieurs invités de marque ont rehaussé de leur présence cette cérémonie riche en couleurs marquée par la passation de pouvoir entre le gouverneur entrant, Gentiny Ngobila, et le gouverneur ad intérim, Clément Bafiba. Ce dernier, dans son allocution, a félicité le nouveau gouverneur tout en lui rappelant que Kinshasa, une mégapole où vivent plus de 12 millions d’habitants, siège des institutions, compte beaucoup de défis à relever. Il a invité l’actuel chef de l’exécutif provincial à travailler dans un esprit de cohésion, de compréhension et d’écoute pour le succès de son mandat. Pour sa part, reconnaissant les défis qui l’attendent, le gouverneur Ngobila s’est engagé à servir les kinois et kinoises en mettant en place une politique de gestion axée sur les résultats. Par ailleurs, il a rassuré aussi bien les députés provinciaux que le gouverneur sortant et son équipe, de pérenniser et poursuivre les actions de son prédécesseur. La cérémonie a été sanctionnée par la signature du procès-verbal en présence du Représentant du vice-Premier ministre et Ministre de l’intérieur, l’inspecteur Musasa.

Elu le 10 avril dernier à l’Assemblée provinciale de Kinshasa, le nouveau gouverneur de la ville province de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, a officiellement pris ses fonctions mardi 7 mai. C’était à la suite de la cérémonie de remise et reprise qui s’est déroulée dans le nouvel immeuble de l’Hôtel de Ville. Clément Bafiba, vice-gouverneur qui assumait l’intérim à la tête de la ville-province, a cédé le bâton de commandement au nouveau chef de l’exécutif provincial, investi le 2 mai dernier par l’ordonnance présidentielle. En attendant son investiture à l’assemblée provinciale où il va dévoiler son programme de gouvernance, le gouverneur Ngobila entend mettre en place une politique de gestion basée sur les résultats. Vu l’urgence, il compte s’attaquer à l’insalubrité dans la capitale à travers son programme «Kin bopeto», ainsi que dans la réhabilitation de la voirie et la lutte contre le banditisme urbain. Il a ainsi invité les bourgmestres et les chefs des quartiers à s’investir pour l’intérêt de la population kinoise. Reconnaissant que la plupart des problèmes relèvent des politiques structurelles au niveau du gouvernement central tandis que les conséquences au quotidien retombent sur la ville, le gouv’ Ngobila estime que Kinshasa nécessite la mise en place d’une stratégie de dialogue à la fois avec le sommet et la base. «C’est le dialogue politique et social», assure-t-il. Pour ce faire, il se propose d’instituer une plate-forme de concertation permanente entre le gouvernement central et la ville pour régler les problèmes de la ville ; la mise sur pied d’un vrai système de gestion à l’Hôtel de ville de Kinshasa. Dans la même optique, il va renforcer les capacités financières de la ville avec le recrutement de quelques jeunes cadres qui seront envoyés à l’étranger pour apprendre en quelques mois les vrais rudiments d’une bonne gestion de la ville. Gentiny Ngobila va également exploiter la coopération. Pour lui, Kinshasa peut jumeler avec d’autres grandes métropoles pour profiter de leurs expériences dans la mobilisation des ressources et la gestion de grandes villes.

Quant à la protection de l’environnement et assainissement de la ville de Kinshasa, il veut voir la capitale propre et répondre au profil environnemental d’une ville moderne. Pour cela, il va activer l’évacuation en toute urgence, des immondices existantes et mettre en place un plan quinquennal de gestion des immondices à venir. A l’en croire, ce plan va intégrer une stratégie de promotion des privés RD-congolais dans la gestion rationnelle et recyclage des déchets, de partenariat et de recours à la coopération internationale et d’actions pédagogiques au niveau de la base. Le gouverneur Ngobila programme ainsi la création d’une véritable police provinciale d’hygiène et d’assainissement composée des brigades motorisées et déployées dans les 24 communes de Kinshasa.

Pour rappel, Gentiny Ngobila succède à André Kimbuta Yango, qui a gouverné la capitale RD-congolaise durant 12 ans.

Olitho KAHUNGU

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer