ActualitésDossier à la UnePolitique

Muzito: Nouvel élan précède le PALU

La RD-Congo est entrée dans une phase décisive avec la publication des candidatures recevables et irrecevables à la députation provinciale et l’ouverture du Bureau de réception et de traitement de candidatures à la présidentielle -BRTC. L’opération se déroule du 25 Juillet au 8 Août sans aucune possibilité de prolongation, renseigne la Centrale électorale. Dans cette quête de candidat capable de conquérir le fauteuil présidentiel, les états-majors des partis et regroupements politiques s’activent et les ambitions éclatent au grand jour. Dans ce lot, Adolphe Muzito se signale via ses soutiens politiques alors que le PALU, sa formation politique, traine le pas pour désigner son candidat. L’ancien PM a, vendredi 27 juillet, été déclaré candidat Président par «Nouvel élan», nouvelle plateforme électorale réunissant en son sein trois regroupements politiques: Unis pour la République -URép-, Accord pour l’alliance des alliés -AAA- et Le Peuple d’abord -PPA. Selon Bofasa Djema, président de Nouvel élan, tous les membres ont fait acte d’adhésion à l’idéal poursuivi par l’ancien Premier ministre et à sa vision relayée dans les tribunes et à travers les universités populaires dont il est initiateur. Et ce, en attendant que le Parti lumumbiste unifié -PALU- puisse lever le coin du voile sur son candidat à la présidentielle. Nouvel élan a ainsi précédé le PALU en levant l’option de porter la candidature de Muzito à la présidentielle.
 
Dans la course à la présidentielle, Adolphe Muzito, haut-cadre du Parti lumumbiste unifié -PALU- et ancien Premier ministre, se signale de plus en plus via ses soutiens politiques. Il a été plébiscité candidat Président pour le compte de «Unis pour la République» -URép- qui, tout de suite, a été rejoint par d’autres regroupements, notamment Accord pour l’alliance des alliés -AAA- et Le Peuple d’abord -PPA- pour constituer la plateforme «Nouvel élan». Ensemble, ces regroupements ont jeté leur dévolu sur la personne d’Adolphe Muzito pour être leur candidat Président de la République. La nouvelle a été rendue publique vendredi 27 juillet à la faveur d’une conférence de presse animée par Bofasa Djema à la paroisse Notre Dame de Fatima.
«Les regroupements politiques URép, PPA et AAA adhérent à l’idéal poursuivi par l’ancien Premier ministre Adolphe Muzito et à sa vision relayée dans les tribunes et à travers les universités populaires dont il est initiateur», a déclaré Charles Bofasa Djema, président en exercice de Nouvel élan. Il a expliqué que les trois regroupements composant Nouvel élan soutiennent le projet de candidature de Muzito à l’élection présidentielle du 23 décembre 2018 et l’engagent à le concrétiser dans le bref délai.
Dans cette perspective,  «Nouvel Élan» s’emploie à mobiliser toutes ses énergies pour accompagner Adolphe Muzito avec toutes les forces politiques et sociales acquises au changement qui partagent les mêmes idéaux. Ainsi, un appel a été lancé à l’endroit d’Adolphe Muzito pour la conversion de la dynamique du Nouvel élan en mouvement politique et social en vue de renforcer son action sur le terrain et obtenir l’adhésion de masse populaire. La nouvelle plateforme a recommandé à l’ancien PM de s’ouvrir à d’autres forces politiques et sociales dans le but de la formation d’une majorité présidentielle et parlementaire.
Le PALU toujours attentiste 
Pendant ce temps, le Parti lumumbiste unifié -PALU-, parti politique auquel appartient Adolphe Muzito, traine le pas pour désigner son candidat alors qu’il a urbi et orbi dévoilé son ambition de présenter des candidats à tous les échelons y compris la présidentielle.
Le PALU tergiverse, le Nouvel élan le précède en levant l’option de porter la candidature de Muzito, toujours disposé à assumer ses responsabilités et bénéficiant d’un soutien sans faille de la part de la base du parti.  Depuis son départ de la Primature en 2011pour participer aux législatives nationales à l’issue desquelles il a été élu député national de la circonscription électorale de Kikwit, Adolphe Muzito, qui a évolué au sein du Directoire du PALU, s’est illustré par une série des tribunes bien ficelées dans la presse où il livre sa perception des enjeux sociopolitiques du pays. Il s’est véritablement et incontestablement tissé la toile avec son université populaire, à travers des conférences-débats avec la population sur l’avenir du pays.
Les tribunes associées aux universités populaires ont fait que ce cadre du PALU soit plébiscité par plusieurs associations et partis politiques comme leur candidat à la présidence de la République. Entretemps, Muzito évolue sous cette casquette nonobstant les tergiversations de son parti, de qui il attend toujours le quitus.
Octave MUKENDI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer