ActualitésSociété

Kinshasa: Les matières fécales déversées dans la rivière Kalamu polluent Pakadjuma

Une odeur nauséabonde indispose les usagers de l’avenue des Poids lourds, à hauteur du quartier Pakadjuma, de l’arrêt Baramoto et du camp militaire des Forces navales. A la base: les matières fécales déversées dans la rivière Kalamu par les véhicules de vidange des fosses septiques ne cessent de déranger non seulement les habitants des coins environnants mais encore des Kinois qui passent  dans cette partie de la ville de Kinshasa.

Un tour sur l’avenue des Poids lourds au  niveau de la rivière qui déverse ses eaux dans le fleuve, juste à côté du camp militaire des Forces navales à quelques mètres de l’arrêt Baramoto, suffit pour comprendre le degré de la pollution environnementale causée par les sociétés de vidange des fosses septiques. «Les sociétés spécialisées dans le vidange des fosses septiques viennent déverser tout dans la rivière Kalamu juste à côté de l’avenue du Militant non loin de l’arrêt Baramoto. Comme vous le savez, les matières fécales dégagent toujours une mauvaise odeur. Voilà qui fait que toute la partie prise entre le quartier Pakadjuma, le camp militaire des Forces navales ainsi que l’arrêt Baramoto se trouve être polluée», a expliqué JJ, un taximan qui fréquente l’avenue du Militant. Dans son entendement, les autorités municipales doivent prendre des dispositions pour réglementer cette opération. «Je n’arrive pas à comprendre le fait que les autorités urbaines puissent accepter de laisser ces entreprises déverser ces matières à un endroit se trouvant en pleine ville», a déploré Paulin Lushagwa, économiste de son état. Pour lui, cette odeur nauséabonde cause de nombreuses maladies, dis de mains sales, non seulement dans le quartier Pakadjuma mais encore dans le chef des passants sur l’avenue des Poids lourds.

Jerry CHOMA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer