ActualitésNation

Mabunda tient à transformer le Forum de la SADC en Parlement

Ouverts vendredi par le Premier ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba, dans la salle des Banquets du Palais du peuple, les travaux de la 48ème session du Forum parlementaire de la SADC ont fermé leurs portes samedi 5 décembre 2020. Ces assises virtuelles de deux jours ont honoré la RD-Congo avec l’élection de Jeanine Mabunda Lioko, présidente de l’Assemblée nationale, à la tête du Forum parlementaire de la SADC pour un mandat de deux ans. Une première dans l’histoire de cette organisation régionale. Dans son message, la nouvelle présidente du Forum parlementaire de la SADC s’est engagée à promouvoir la bonne gouvernance.

«S’agissant des questions financières, nous allons travailler en étroite collaboration avec le secrétariat du Forum pour promouvoir les règles de la bonne gouvernance et ses pratiques de gestion. Cela est d’autant plus important qu’en tant que contrôleur national de nos gouvernements dans nos pays respectifs, ceci reste une règle majeure», a souligné Jeanine Mabunda Lioko.

A l’entendre, dans son premier message en tant que présidente du Forum, elle a un vaste programme mieux des ambitions de transformer cette institution économique de l’Afrique australe. «A côté de mon ambition de transformer le Forum de la SADC en un Parlement, le Forum parlementaire dispose déjà d’un plan stratégique 2019-2023. Ce plan s’inscrit dans une dynamique de faire de notre institution le garant du développement socioéconomique pour la région de la SADC», a-t-elle indiqué.

Et d’ajouter: «je tiens à rappeler aussi qu’au-delà de nos pays respectifs, au-delà de notre Forum parlementaire de la SADC, l’importance de la collaboration dans un réseau et de partenariat avec d’autres Forums parlementaires et d’autres réseaux d’autres partenaires régionaux de l’Union africaine et pourquoi pas d’autres partenaires internationaux pour que la voix forte de la SADC puisse être entendue et comprise de toute part». En guise de conclusion, Jeanine Mabunda a invité tous les membres de la SADC à se référer à Nelson Mandela qui est le grand inspirateur de la liberté et de la démocratie en Afrique qui avait dit: «Une vision qui ne s’accompagne pas d’actions n’est qu’un rêve. Une action qui ne découle pas d’une vision, c’est du temps perdu. Une vision suivie d’actions peut changer le monde».

En évoquant ce grand homme africain, la présidente de l’Assemblée nationale de la RD-Congo et présidente en exercice du Forum parlementaire de la SADC a voulu mobiliser les parlementaires de l’Afrique australe à s’approprier cette recommandation pour une SADC plus forte, agissante et collaboratrice. «Il est temps pour nous que notre action change pour nos citoyens», a exhorté Jeanine Mabunda.

Dorian KISIMBA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer