ActualitésDossier spécial électionsNationPolitique

Loi électorale: Le CNSA adresse un courrier à Mboso, il recommande un consensus, gage de paix et de démocratie

Le débat autour de la Loi électorale bat son plein à l’Assemblée nationale où des voix se lèvent pour dénoncer le tripatouillage de la «Loi Lokondo» telle que proposée par le G13. Face à cette dissonance flagrante, le Conseil national de suivi de l’accord et du processus électoral -CNSA- recommande la «recherche d’un consensus sincère et le plus large possible sur cette question d’intérêt vital pour le pays».

Dans une correspondance adressée au président de l’Assemblée nationale et dont copie a été réservée au président du Sénat et au Chef de l’Etat, Joseph Olenghankoy, président de cette institution d’appui à la démocratie, rappelle notamment au speaker de la Chambre basse du parlement les engagements pris par le Chef de l’Etat, lui-même «produit et résultat d’une très longue lutte menée par son père et d’autres compagnons», quant à l’adoption d’une loi électorale garante de l’équité pour tous les citoyens.

Lettre-du-CNSA-adressée-au-Président-de-lAssemblée-nationale-consensus-national

Le CNSA trouve ainsi «inadmissible» que le pays connaisse des «pratiques décriées» lors des régimes passés pendant le règne du fils d’une icône «de la lutte pour la démocratie».

Pour ce faire, l’institution issue de l’accord de la Saint-Sylvestre encourage l’Assemblée nationale à traiter cette matière «d’intérêt vital» avec la plus grande attention afin d’éviter au pays «des événements malheureux de nature à rompre la paix chèrement acquise» alors que «le pays a grandement besoin de la paix et d’une véritable démocratie».

DL

Articles similaires

Fermer
Fermer