ActualitésNationSociété

JP Lihau: «La RD-Congo doit d’abord compter sur l’héroïsme de ses forces armées»

Au nom du premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde, le vice-premier ministre en charge de la Fonction publique, Jean Pierre Lihau, a ouvert, jeudi 19 mai 2022, le séminaire conjoint organisé par le Collège des hautes études de stratégie et de défense – CHESD- et l’Observatoire Boutros-Ghali du maintien de la paix du GRIP sur le thème: «Les opérations de paix onusiennes face aux défis de la régionalisation, des forces parallèles et de l’externalisation».

Dans son mot d’ouverture, le VPM Jean-Pierre Lihau a fait savoir que le gouvernement de la République voudrait, à travers ce séminaire, démontrer l’intérêt qu’il porte aux réflexions et aux analyses ainsi qu’aux options stratégiques qui se dégageront de cette journée. «Face à l’histoire qui est en train de s’écrire, parfois dans la douleur, face à l’incertitude qu’impose le terrorisme dans le monde, face aux crimes et à la barbarie perpétrés par des groupes armés dans l’Est de la RD-Congo, nous devons trouver la capacité d’agir pour changer, plutôt que de subir. Connaitre, comprendre, anticiper sur les événements, voilà le sens de ce séminaire».

Puis: «Notre pays accueille depuis plusieurs années maintenant une de plus longues missions de l’ONU. D’autres pays en accueillent également comme le Mali ou la RCA. Vous réfléchirez sur l’efficacité de ces opérations; que retenir d’elles pour la paix sur le continent? Mais je vous inviterai également à réfléchir sur comment en finir avec les guerres en Afrique ou comment les éviter. Réfléchir sur les ajustements doctrinaux et stratégiques pour mieux encadrer la collaboration entre les opérations, les alliances régionales et autres coalitions, les enjeux du déploiement des forces bilatérales en appui aux forces multilatérales, les défis de la période post-MONUSCO et j’en passe… sont autant des sujets qui alimenteront vos échanges», a souligné le VPM Lihau.

Pour lui, la RD-Congo a plus que jamais besoin de la lumière pour faire face aux défis sécuritaire et aux souffrances innommables qu’infligent les groupes terroristes aux paisibles citoyens dans la partie Est du pays.

«Ces groupes terroristes ne bafouent pas seulement la souveraineté de la RD-Congo, ils bafouent aussi la dignité humaine et portent l’atteinte la plus grave à la paix et à la sécurité de notre pays. Ils ne défient pas seulement notre pays, ils défient en réalité la Communauté internationale dans sa diversité», a-t-il indiqué.

Dans cette épreuve, a poursuivi l’envoyé du premier ministre, la RD-Congo doit d’abord compter sur l’héroïsme de ses forces armées et sur ses différents partenaires internationaux, régionaux et bilatéraux. En fait, c’est à ce tableau complexe où se juxtaposent ces différents partenariats que le VPM Jean-Pierre Lihau a appelé les séminaristes à réfléchir pour permettre une synergie et une collaboration beaucoup plus fructueuses, plus efficace face aux enjeux sécuritaires de plus en plus complexe.

«J’ose croire que vos réflexions permettront à nos vaillantes forces armées de bénéficier d’une boussole de plus dans la bataille qu’elles mènent si courageusement contre les ennemis de la paix dans notre pays», a-t-il martelé.

Et d’ajouter: «un grand général Français du nom de Charles de Gaule avait un jour déclaré que l’action ce sont les hommes au milieu des circonstances. Et aujourd’hui, les circonstances nous imposent une attitude autre que celle de l’expectative. Elles nous imposent d’agir pour sauver la paix et la sécurité de nos populations dans un monde devenu depuis un village planétaire où les nations et les peuples sont entremêlés et où plus personne ne trouve du confort dans la solitude ou le repli de soi», a souligné Jean-Pierre Lihau.

Dorian KISIMBA

Articles similaires

Fermer
Fermer