ActualitésDossier à la UneDossier spécial électionsPolitique

Les célébrités politiques défaites aux législatives

L’autre face des élections présidentielle, législatives et provinciales, c’est la défaite de certaines figures politiques connues sous le règne de Joseph Kabila. L’ancien Premier ministre Samy Badibanga Ntita, élu UDPS en 2011, a récolté l’échec simultanément à la présidentielle, aux législatives nationales et provinciales. Le ministre d’Etat au Plan, Modeste Bahati Lukwebo, n’a pas été élu à Bukavu. Mais à la tête d’un grand regroupement politique, AFDC/A, il a fait élire 34 députés nationaux et 38 députés provinciaux à travers le pays. A ce titre, il pourrait se lancer à la course au Sénat et peut y jouer un rôle dans le bureau au cas où il serait élu sénateur. Bahati reste incontournable au niveau du FCC à l’instar du PPRD et PPPD. Lambert Matuku Memas a perdu chez lui à Gungu, fief du PALU. Pierre Kangudia, ministre d’Etat sortant au Budget, Jean-Pierre Lisanga Bonganga, ministre d’Etat en charge des Relations avec le Parlement ont également échoué à Mont-Amba. C’est le cas aussi pour Emery Okundji à Lubefu, Justin Bitakwira à Uvira, Marie Ange Mushebekwa au Sud-Kivu, Me Lumeya Dhu-Malegi à Kikwit, respectivement ministre des PT-NTIC, Développement rural, Droits humains et Affaires foncières. Conseiller de Kabila, l’ancien gouverneur Marcellin Chisambo a courbé l’échine comme le candidat Président Kin-kiey Mulumba, ancien député national et ancien ministre des PT-NTIC et des Relations avec le Parlement, ayant rallié la candidature de Félix Tshisekedi à la présidentielle, n’a pas été réélu dans son fief de Masi Manimba. Le chef de la Maison civile du Chef de l’Etat, l’ambassadeur Théodore Mugalu, a perdu à Kongolo ainsi que Basile Olongo, actuel vice-ministre de l’Intérieur.

Octave MUKENDI  

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer