ActualitésDossier spécial électionsPolitique

Législatives nationales : Maurice Tshikuya lance sa campagne à Mbuji-Mayi

Cet économiste, expert en emploi, PDG du Groupe TKM SARL et des hôtels Gloria SOCOPAO/RDC, appelle les populations de Mbuji-Mayi en particulier et du Kasaï Oriental en général à renouveler leur confiance au candidat Président n°20, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo et à le voter lui à la députation nationale

Maurice Tshikuya Kayembe se lance de pied ferme dans la campagne électorale. Il sollicite les voix du peuple pour siéger dans la prochaine Assemblée nationale. Le candidat n°167 à la députation nationale dans la circonscription électorale de Mbuji-Mayi est arrivé le mercredi 29 novembre dans sa base naturelle en provenance de Kinshasa accompagné de son épouse. Aussitôt, l’avion qui le transportait immobilisé sur le tarmac, Tshikuya Kayembe Maurice -TKM- a été chaleureusement accueilli par ses partisans amassés à l’aéroport de Mbuji-Mayi, dénommé aéroport de Bipemba.

Après des instants d’accolades et poignées de mains, cet ancien Directeur général de l’Institut national de préparation professionnelle -INPP- a été contraint, par une foule immense, à marcher à pied de l’aéroport de Bipemba jusqu’au terrain Guest-house Lusambu, dans la commune de la Kanshi, où un podium était érigé pour son adresse à la population. Tout le long du parcours, il a été ovationné par la population de cette ville diamantifère scandant des slogans en son honneur.

En manager patenté, le candidat n°167 a saisi cette opportunité pour lancer sa campagne électorale à la conquête d’un siège à l’Assemblée nationale, et ce, deux semaines après le début officiel de ladite campagne sur l’ensemble du territoire national. Sur place, il a commencé par remercier tout celui qui est allé l’accueillir à l’aéroport avant de souligner qu’il est candidat pour changer des choses de manière positive. A cette fin, TKM a promis à la population qu’une fois élu, il va matérialiser sa vision de faire la politique autrement. Il fonde sa foi sur la manière dont il a géré l’INPP de mains de maitre, au point d’être crédité par plusieurs sondages et maintes fois «meilleur gestionnaire». Le candidat n°167 a délié sa langue.

«Faire la politique autrement, ça veut tout simplement dire s’occuper d’abord des intérêts de la population de Mbuji-Mayi et du Kasaï Oriental. Quand on est élu, on est issu de quelque part. On doit défendre tous les projets qui doivent venir au Kasaï Oriental et qui profitent à la population», a-t-il déclaré, promettant d’entrer partout où il y a des opportunités à saisir pour ramener des projets de développement au Kasaï.

«Je pense que si nous faisons tous cela, nous aurons une nouvelle classe politique qui ramènera une valeur ajoutée dans le développement du Kasaï Oriental», a-t-il ajouté. S’il se bat pour l’hémicycle, Maurice Tshikuya mobilise également la population pour voter massivement le candidat n°20, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, à la présidentielle. Ce manager justifie son choix. «Non seulement parce que Félix Tshisekedi est le nôtre, je pense qu’il a fait un pas important dans la refondation de la nation.  On doit choisir entre recommencer à zéro et consolider les acquis. Je sais de quoi je parle. Le budget de l’Etat est passé de 4 milliards à USD 16 milliards dans l’espace de 3 ans. C’est un exploit, un miracle», a-t-il laissé entendre. Entretemps, il poursuit sa campagne sur place à Mbuyi-Mayi où il votera le 20 décembre prochain aux côtés de ses électeurs.

Un manager patenté

Maurice Tshikuya Kayembe est un manager patenté. Il l’a démontré à la tête de l’Institut national de préparation professionnel où il était Directeur général. La fidélité et l’engagement constituent pour lui la clé de la distinction. L’homme tient à l’investissement dans l’être humain et surtout la jeunesse. Selon lui, les compétences demeurent un levier indispensable pour les investissements et les capitaux afin de créer une classe moyenne productive et consommatrice des services et produits locaux.

Lui-même économiste, expert en emploi, PDG du Groupe TKM SARL, des hôtels Gloria SOCOPAO/RDC, Maurice Tshikuya Kayembe est d’avis que les entreprises RD-congolaises devraient investir dans le capital humain afin d’éviter des contre-performances dues au manque d’une main d’œuvre qualifiée. D’où sa promesse de campagne orientée sur la recherche et la réalisation des projets de développent en faveur du Kasaï, longtemps délaissé pour compte.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page