ActualitésPolitique

Le GPI signe la Déclaration de Pyongyang sur la défense du socialisme

Le Groupe des partis indépendants -GPI-, regroupement politique qui soutient le Président de la République, Chef de l’Etat Joseph Kabila Kabange, a signé, mardi 19 juin 2018 à l’ambassade de la République populaire démocratique de Corée à Kinshasa, la Déclaration de Pyongyang intitulée «Défendons et faisons progresser la cause du socialisme». L a signature de cette déclaration a été faite à travers ses membres fondateurs, à savoir l’Union des démocrates socialistes -UDS- et l’Union des démocrates pour la reconstruction et le développement -UDRD-, représentés respectivement par les présidents nationaux Crispin Kabasele et Jerry Lunga Ululu.
Conduite par son coordonnateur national et président national de l’UDS, Crispin Kabasele Tshimanga, la délégation du GPI, composée de neuf membres, a été reçue par le conseiller près l’ambassade de Corée du Nord, Kim Yong Ho. Après les formalités d’usage, a fait savoir Willy Nzembela Buloba, porte-parole du GPI et coordonnateur national de la CR dans un communiqué de presse rendu public le 19 juin 2018, le conseiller Kim Yong Ho a retracé l’histoire de la Déclaration de Pyongyang,  publiée le 20 avril 1992 à Pyongyang sous la présidence de Kim Il Sung. Actuellement, la Déclaration de Pyongyang est déjà paraphée par plus de 400 partis politiques de gauche de la planète. L’UDS et l’UDRD ont rejoint le rang des partis signataires de la Déclaration de Pyongyang.
En la signant, a souligné Willy Nzembela, le GPI, par le biais de l’UDS et de l’UDRD, s’engage à défendre l’indépendance nationale et à former ses propres forces puissantes. Ainsi, dans l’élaboration de sa politique, chaque parti signataire devra tenir compte des réalités nationales et des aspirations profondes de son peuple, et appliquer cette politique en s’appuyant sur les masses populaires de son pays.
Willy Nzembela a, dans cette déclaration, expliqué que les représentants des partis politiques de gauche de différents pays du monde en lutte pour la victoire du socialisme réaffirment courageusement leur ferme volonté de défendre et de faire progresser le socialisme. La cause du socialisme étant sacrée dans sa mission d’émanciper totalement les masses populaires, les partis politiques de gauche estiment, avec raison, que la restauration du capitalisme dans certains pays est une immense perte pour la cause du socialisme. Ils font ainsi remarquer que la société capitaliste, caractérisée par la toute-puissance de l’argent, produit malheureusement des inégalités, met en place le règne de l’exploitation de l’homme par l’homme, développe une société où les riches ne cessent de s’enrichir et les pauvres s’appauvrissent davantage.
Le coordonnateur national du GPI, Crispin Kabasele, a, au nom de sa délégation, remercié l’ambassade de Corée du Nord d’avoir organisé cette cérémonie et a promis de tout mettre en œuvre pour que triomphe éternellement le socialisme à travers le monde. Il a également fait remarquer que, contrairement aux fausses idées répandues, la chute du Mur de Berlin en 1989 n’a pas mis fin au socialisme. Au contraire, a-t-il souligné, aussi longtemps que le capitalisme vivra, les inégalités et les injustices demeureront toujours. Il a également ajouté que seul le socialisme est capable de construire un monde juste et meilleur marqué par la solidarité et la coopération mutuellement avantageuse pour tous les partenaires. Il a conclu en saluant la poignée de main entre le dirigeant suprême nord-coréen Kim Jong Un et le Président américain Donald Trump à Singapour le 12 juin 2018. Cette rencontre constitue une grande victoire pour les forces socialistes du monde entier, selon le coordonnateur national du GPI.
Christian BUTSILA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer