ActualitésDossier à la UneNation

Le Conseil supérieur de la défense appelle à des actions militaires d’envergure

Le Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi a présidé une réunion du Conseil supérieur de la défense le jeudi 30 juin à Kinshasa. Des mesures importantes ont été prise pour neutraliser les groupes armés locaux et étrangers opérant dans l’Est du pays. A l’issue de la réunion, le vice-Premier ministre en charge de la Défense nationale, Aimé Ngoy Mukena, a fait un compte-rendu, appelant les FARDC à poursuivre les opérations militaires à l’Est du pays, notamment dans la région de Beni. Les forces de défense sont également instruites pour étendre ses opérations en Ituri et dans les moyens et hauts plateaux de Minembwe au Sud-Kivu.

Après sa rencontre avec le corps diplomatique, le Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo a présidé une réunion du Conseil supérieur de la défense. En sa qualité de Commandant suprême des Forces armées et de la Police  nationale congolaise -PNC-, le Président de la République a fait le point de la situation sécuritaire sur l’étendue du territoire national. A cette fin, il a eu les nouvelles du front où les FARDC sont engagées pour combattre les forces négatives ADF Nalu. Rentré récemment de la région de Beni où il dirige les opérations depuis l’État-major avancé de l’armée, le chef d’État-major général des FARDC, le général d’armée Mbala Munsense a également participé à cette réunion à laquelle le Premier ministre et le vice-Premier ministre de l’Intérieur ont également pris part. Au cours de cette réunion élargie, le Président de la République a donné des instructions claires aux responsables des services de sécurité afin que la quiétude règne sur l’ensemble du territoire national. Lors de son récent séjour à Londres, le Président de la République a réaffirmé sa détermination à restaurer l’autorité de l’État dans les provinces en proie à des mouvements armés. A l’issue de la réunion, le vice-Premier ministre en charge de la Défense nationale, Aimé Ngoy Mukena, a fait un compte-rendu. Ce dernier appelle les FARDC à poursuivre les opérations militaires à l’Est du pays, notamment dans la région de Beni. Les forces de défense sont également instruites pour étendre ses opérations en Ituri et dans les moyens et hauts plateaux de Minembwe au Sud-Kivu. L’objectif étant de mettre hors d’état de nuire tous les groupes armés opérant dans ce coin de la République. La Police est aussi invitée à sécuriser les personnes et leurs biens à travers le pays et plus particulièrement dans les villes de Kinshasa et Lubumbashi où il y a recrudescence du banditisme urbain. La sécurité étant l’affaire de tous les citoyens, la classe politique est conviée à ne pas véhiculer le message de la haine et de démoralisation des troupes au front. Les forces de défense ont été remerciées pour les prouesses réalisées contre les groupes armés et appelées à poursuivre les opérations avec le même élan. Pour le Conseil supérieur de la défense, la situation actuelle exige des actions militaires.

Octave MUKENDI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer