ActualitésDossier à la UneNation

RDC : L’appel du LCM à Kabila et Tshisekedi

«Nous invitons le Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo et le sénateur à vie Joseph Kabila Kabange à se mettre ensemble dans l’intérêt suprême du peuple RD-congolais en vue de rappeler leurs troupes respectives à l’ordre, de redéfinir clairement leur partenariat qui pose actuellement problème…», a déclaré Me John Mbaya Ntita, coordonnateur national du LCM

Après la crise créée au sein de la coalition au pouvoir FCC-CACH par la déchéance de Jean-Marc Kabund-a-Kabund, président as intérim de l’UDPS, de son poste du 1er vice-président de l’Assemblée nationale, des voies continuent à se lever pour appeler les leaders du Front commun pour le Congo -FCC-, Joseph Kabila, et du Cap pour le changement -CACH-, Félix-Antoine Tshisekedi, à se parler et à jouer le franc jeu en ramenant leurs lieutenants à l’ordre, et ce dans le but d’œuvrer pour le bien-être du peuple RD-congolais. Cela est ressorti dans une déclaration du regroupement politique Le changement en marche -LCM- qui estime que la «coalition FCC-CACH pose problème». Une façon de dénoncer la désunion qui caractérise cette coalition, la destitution d’un partenaire, à savoir Kabund, faisant foi. Aujourd’hui, le FCC s’attendait à ce que l’UDPS remplace Kabund au bureau de l’Assemblée nationale, cette dernière a jugé inopportun de le faire dénonçant le «coup fatal asséné à la coalition par le FCC» et autorisant «Kabund à saisir la justice pour être rétabli dans ses droits». Aux yeux du LMC, seuls Kabila et Tshisekedi sont mieux placés pour résoudre cette crise. Pour la deuxième fois consécutive, le regroupement politique de soutien au Président de la République, Le changement en marche -LCM-, a livré sa position sur le fonctionnement de la coalition au pouvoir. Il a considéré la «destitution de Jean-Marc Kabund-a-Kabund de son fauteuil au bureau de l’Assemblée nationale» comme «une marche chaotique de la Coalition FCC-CACH depuis sa création». Au cours d’une réunion tenue samedi 30 mai à Kinshasa et présidée par son coordonnateur national, John Mbaya Ntita, président national du MRJCO, la coordination du LCM, a fait le tour d’horizon de l’actualité politique en RD-Congo, assorti d’une déclaration. D’abord, le LCM a félicité la direction politique de l’Union pour la démocratie et le progrès social -UDPS/Tshisekedi, pour son «appui sans réserve à son président national ad intérim, Jean-Marc Kabund-a-Kabund, illégalement déchu,  selon le LCM de son poste de premier vice-président de l’Assemblée nationale». Réfutant cette déchéance, le LCM a noté dans sa déclaration que l’actuel bureau de l’Assemblée nationale est le fruit de la coalition FCC-CACH ayant présenté un ticket de six postes sur les sept qui composent ledit bureau. «La déchéance du premier vice-président seul entraînerait automatiquement la chute de tout le ticket de la coalition FCC-CACH et, par conséquent, remettrait en cause la coalition FCC-CACH elle-même», a estimé ce regroupement, sans évoquer le fait la pétition ne visait pas le bureau en général ou son président pour faire couler tous les membres en cas de vote majoritaire par la plénière, mais avait ciblé un membre du bureau dont la chute serait individuelle. Toutefois, le LCM s’est réjoui des avancées positives actuelles de la justice RD-congolaise qui force l’admiration dans son engagement sans faille d’accompagner le Chef de l’Etat dans sa vision d’instauration un Etat de droit pour un Congo nouveau. «Nous encourageons notre justice à ne pas céder aux différentes pressions d’où qu’elles viennent», a lancé le LCM, se disant «très peiné» par ce qu’il qualifie d’une «marche chaotique de la coalition FCC-CACH depuis sa création». Pour sauver les meubles, le LCM a invité les deux leaders de cette coalition, notamment le Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, autorité morale du CACH, et le sénateur à vie Joseph Kabila Kabange du FCC à se mettre ensemble dans l’intérêt suprême du peuple RD-congolais en vue de rappeler leurs troupes respectives à l’ordre et redéfinir clairement leur partenariat qui pose actuellement problème afin de tenir informé le peuple pour que ce dernier en soit le témoin. Enfin, le LCM a réaffirmé son indéfectible attachement aux idéaux du Président de la République, Chef de l’Etat, et a invité le peuple RD-congolais à demeurer toujours vigilant et à se ranger derrière Félix-Antoine Tshisekedi pour lui permettre de réaliser son programme de gouvernance en faveur du développement et du bien-être social.

Octave MUKENDI

Articles similaires

Fermer
Fermer