Actualités

La Police de Kinshasa déterminée à ramener la paix dans la capitale

Désormais, la Police de la capitale dispose des moyens adéquats et à même de lui permettre de vaguer avec détermination à l’opération de traque des Kuluna, ces bandits de grand chemin qui sèment la mort et la désolation à travers les 24 communes de la capitale. N’en déplaise à ceux qui ne voient à la place de la dernière rencontre entre Peter Kazadi et la Police nationale congolaise -PNC- autour des moyens mis à disposition par le gouvernement, qu’un non-événement.

Cette détermination a été affichée par le Général Kilimbalimba, qui a vu les hommes sous son commandement et lui-même être requinqués par le gouvernement, en vue d’accomplir avec efficacité les tâches qui sont les leurs au quotidien à savoir: protéger la population et tous ses biens. Par l’acquisition des jeeps pimpant neuf et appropriés à des patrouilles aussi bien diurnes que nocturnes, l’autorité n’attend autre chose que la mise hors d’état de nuire de tous ces hors-la-loi disséminés à travers la ville de Kinshasa.

«La Police est déterminée à traquer les Kuluna jusqu’à ramener la paix à Kinshasa», a indiqué le chef de la Police, comme pour ragaillardir ses hommes. Le vice-Premier ministre en charge de l’Intérieur et Sécurité, Peter Kazadi, a, lors de la présentation de ces véhicules à la Police, mis celle-ci devant ses responsabilités face à l’ampleur des dégâts que causent ces criminels à travers la ville de Kinshasa.

Pour lui, il est inconcevable qu’au moment où la RD Congo fait face à une guerre d’agression à elle imposée par le Rwanda sous couvert du M23, il y ait des gens à Kinshasa qui se droguent pour aller amputer des jambes ou bras aux paisibles citoyens de la capitale. C’est pourquoi, grâce aux moyens dont ils viennent d’être dotés de la part du gouvernement, les policiers n’ont qu’une seule mission, non seulement ramener la paix dans la capitale, mais aussi et surtout éradiquer ce phénomène sous toutes ses formes à travers la ville de Kinshasa.

Question qu’il devienne un vieux souvenir et de triste mémoire. Beaucoup de Kinois, approchés afin de régir à ce don du gouvernement dans le cadre de la lutte contre la criminalité à travers la ville de Kinshasa, n’ont pas tari d’éloges à l’endroit de l’Exécutif sortant pour avoir réagi positivement à leurs cris de détresse. Ce dont ils le remercient.

D’autres par contre sont restés dubitatifs quant à l’effectivité de cette détermination, étant donné que dans certaines communes, ces Kuluna commettent leur forfait même dans une parcelle située à côté d’un sous-Commissariat, sans que rien ne soit fait pour venir en aide aux victimes. Le seul motif avancé, insuffisance d’éléments en poste. Là aussi, l’autorité est appelée à trouver des solutions idoines par le renforcement numérique des unités. Il faut dire qu’avec le nouveau visage que la traque des Kuluna est appelée à prendre dans les tout prochains jours, tout porte à croire que cette fois-ci est la bonne. Dans la mesure où, bien auparavant, la levée du moratoire sur la peine de mort par le Chef de l’Etat avait déjà constitué un facteur décourageant dans le chef de ces malfrats au point qu’ils craignent désormais pour leur vie en cas d’arrestation par les policiers, sous le commandement de Blaise Kilimbalimba, l’Inspecteur provincial. 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page