ActualitésDossier spécial élections

Kyabula veut rempiler, il propose un nouveau deal à ses concitoyens du Haut-Katanga (Discours de campagne)

En poste entre 2019 et 2023, le gouverneur Jacques Kyabula a appelé ce samedi les députés provinciaux du Haut-Katanga à voter pour lui pour un nouveau bail de 5 ans. Dans un discours de campagne de 29 pages reprenant l’essentiel de son bilan, Kyabula propose un nouveau deal à ses concitoyens du Haut-Katanga, à travers un programme d’action articulé autour de sept axes. Entre autres, la sécurité, l’éducation, l’autosuffisance alimentaire, les infrastructures, les finances de la provinces et la stabilité institutionnelle.

Disant avoir réalisé beaucoup de grands ouvrages dans le secteur des infrastructures à l’issue du précédent mandat, Kyabula compte poursuivre rapidement le programme d’asphaltage de 150 km de routes, non sans appeler les élus provinciaux à s’engager avec lui dans un plaidoyer visant à obtenir le désengorgèrent des voies principales reliant les six territoires comme la route nationale numéro 5 et la route nationale numéro 4.

Il fait part de son ambition d’augmenter le budget de la province via la redynamisation des services générateurs, l’intensification de la lutte contre l’évasion fiscale, la sensibilisation des contribuables à la culture fiscale, l’assainissement accru du climat des affaires pour inciter les milieux des affaires à payer les obligations fiscales et la création d’autres services générateurs des recettes selon les compétences de la province.

Dans le domaine de l’éducation, Kyabula prend le pari de «doter chaque territoire d’une école publique technique pour appuyer la gratuité de l’enseignement, cheval de bataille de son Excellence Monsieur le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo». Il promet également de continuer à soutenir les élèves qui se distinguent dans leur parcours scolaire, d’alléger la charge des parents concernant certains frais et d’encourager le sport scolaire et la jeune fille à aller à l’école.

Côté autosuffisance alimentaire, Kyabula tient à poursuivre la subvention aux agriculteurs en intrants, à multiplier les villages agricoles dans tous les territoires, à encourager l’élevage, à promouvoir la culture par irrigation pour faire face à la menace climatique, à promouvoir les industries manufacturées et à mettre en place un bon climat de coopération avec les provinces et les pays voisins.

Il se garde d’étaler ses stratégies pour combattre l’insécurité dans la province mais sollicite de l’Assemblée provinciale, en tant qu’autorité budgétaire, un appui financier considérable en faveur de ce secteur sensible. Lisez plutôt ce discours de campagne dans son intégralité.

Natine K.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page