ActualitésDossier à la UneNation

Kisangani goûte les 100 jours de Tshisekedi

Le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, poursuit sa visite à travers les provinces dans une mission d’inspection des chantiers qu’il a ciblés dans le programme des 100 premiers jours de son mandat. Après Le Haut-Katanga, le Nord-Kivu, le Sud-Kivu et le Kongo Central, le Chef de l’Etat s’est rendu également dans la Tshopo via son chef-lieu, Kisangani, pour inaugurer les infrastructures de base tout en prenant des mesures drastiques visant la sécurisation des personnes et leurs biens ainsi que la neutralisation des groupes armés. Il a aussi visité l’Université de Kisangani. Retour sur les activités du Président de la République dans la Tshopo.   

Arrivé à Kisangani mardi 23 avril 2019, le Chef de l’Etat a réuni le mercredi suivant les responsables provinciaux politico-administratifs et des services de sécurité pour évaluer la situation sécuritaire dans la ville de Kisangani et dans toute la province. Au menu de cette rencontre figuraient aussi la situation sur le campus de l’Université de Kisangani -UNIKIS-, l’insécurité qui sévit dans le territoire de Ubundu, situé à 128 km de Kisangani.

Des informations crédibles font état de la présence des groupes armés identifiés comme des Mai-Mai qui s’attaquent régulièrement aux forces loyales. Plus de 6.000 déplacés enregistrés vivent sans assistance tandis que dans la commune de Lubunga située sur la rive gauche du fleuve Congo, l’insécurité bat son plein. Des mesures appropriées ont été prises pour rétablir la quiétude et mettre hors d’état de nuire ces groupes armés.

Félix face aux étudiants de l’UNIKIS

Le Président de la République a instruit les services compétents quant à ce. A en croire le ministre a.i de l’Intérieur et Sécurité, Basile Olongo, la lutte contre l’impunité et la corruption porte déjà ses fruits dans cette province. «Il y a des gens qui ont été arrêtés pour des actes qu’ils ont commis. On doit récupérer tous les biens de l’Etat spoliés dans cette province», a-t-il annoncé. Cette visite était très attendue après la période tumultueuse traversée par cette université il y a quelques semaines. Sur le campus, le Président de la République a été accueilli par des acclamations des étudiants mobilisés depuis la matinée, malgré la canicule de mercredi 24 avril. Préoccupé par l’éducation des cadres universitaires, Félix Antoine Tshisekedi, s’adressant à la communauté universitaire, a réaffirmé son engagement à résoudre les problèmes qui minent cet établissement. 

L’opinion se souviendra de l’implication personnelle du chef de l’Etat qui, il y a quelques semaines, a dépêché à Kisangani son conseiller culturel en vue d’évaluer les causes profondes de la crise sociale ayant causé mort d’hommes et détruit quelques infrastructures. Il s’est félicité du retour de la paix et de la reprise des cours à l’UNIKIS et a appelé les étudiants à protéger les infrastructures de leur université tout en respectant les autorités académiques chargés de leur formation qui fera d’eux des cadres utiles pour la société.

Des services provinciaux de la Tshopo dotés des véhicules

Répondant aux difficultés logistiques auxquelles la province de la Tshopo fait face, le premier citoyen de la RD-Congo, a décidé hic et nunc de désaffecter une partie de son charroi pour les services de la province. Un premier lot de véhicules 4×4 Nissan Patrol constitue une réponse palliative en attendant des solutions durables. En présence de l’assistant logistique du Chef de l’Etat, le vice-premier ministre de l’Intérieur a.i Basile Olongo a remis 3 jeeps Nissan au gouverneur sortant qui, à son tour, les a mis à la disposition de l’Inspecteur provincial de la PNC.

Après Luboya, c’est le tour d’inaugurer le pont Lubunga

Le pont Lubunga est un édifice de 18 m en béton armé avec une capacité portante de 60 tonnes. Cet ouvrage revêt une grande importance sur la rive gauche du fleuve Congo en ce qu’il permet l’ouverture de la circulation sur la route nationale N7. Désormais, on peut partir de Kisangani pour le Kasaï Central en passant par le Sankuru. Parmi les effets immédiats de la réhabilitation du pont Lubunga figure la baisse du prix des denrées alimentaires.Lubunga est le 2ème pont inauguré par le Chef de l’Etat à Kisangani après celui de Lubuya dont l’importance économique est capitale. Il permet un trafic aisé entre les provinces de Nord-Kivu, Sud-Kivu, Maniema et Tshopo. Les véhicules de grand tonnage peuvent circuler aisément, sans effondrement. Ceci facilite l’évacuation des minerais des entreprises ALPHAIM et sera d’un apport considérable dans l’évacuation de la production de la future cimenterie de CIMAIKO. Ce pont est jeté sur l’axe routier RN3, Kisangani/LUbutu -PK59- et est situé à 66 km de la ville Kisangani. Sa capacité est de 60 tonnes. L’ancien pont, dit Bailey, construit en 1951, avait une capacité de 25 tonnes. Les travaux de réhabilitation confiés à l’Office des routes -OR- ont duré 25 jours, soit du  25 février au 25 mars 2019.

Avant de s’envoler pour la capitale Kinshasa, le Président de la République a reçu les chefs coutumiers. Leurs doléances ont trouvé un écho favorable auprès du chef de l’Etat.

Octave MUKENDI

Articles similaires

Fermer
Fermer