ActualitésSociété

Kinshasa : Ngobila sauve l’Espace Sendwe d’une spoliation

Réunis au sein d’une association, les revendeurs des véhicules sur le site Sendwe, dans la commune de Kalamu, étaient opposés au sieur Kasongo qui prétend être le propriétaire de ce site depuis 1993. Alors que le fondateur de cette association des revendeurs des véhicules dit détenir des documents depuis 1979 lui autorisant d’exercer son commerce sur cet espace. Saisi du dossier, le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, s’est rendu sur place, mardi 27 octobre, pour s’imprégner de cette situation qui suscitait déjà de vives tensions entre les deux camps. À son arrivée sur ce site de Sendwe, Gentiny Ngobila a eu droit aux explications du fondateur et président de l’Association de revendeurs des véhicules d’occasion. «J’occupe cet espace pour la vente des véhicules depuis 1979. Nous avons fait appel au gouverneur de la ville aujourd’hui parce qu’il y a monsieur Kasongo qui est venu ici avec ses documents datant de 1993 pour réclamer cet espace. Il nous a portés plainte d’abord au Parquet de Kalamu, puis au Tribunal de grande instance qui a enjoint au bourgmestre de Kalamu de venir nous déguerpir», a-t-il expliqué. La réaction du premier citoyen de la ville a été directe. Devant le bourgmestre de Kalamu, Jean Claude Kadima, Gentiny Ngobila a souligné que cet espace est répertorié parmi les sites non edificandi dans la ville de Kinshasa. Mieux, des sites sur lesquels on ne peut pas construire. Dans cette optique, le gouverneur Ngobila a soutenu que les vendeurs des véhicules ont le droit d’exercer leur commerce sur ce site interdit au lotissement du fait de la présence des câbles de la SNEL et des tuyaux de la Regideso dans le sous-sol. «J’aimerais rappeler à l’opinion publique que ce site de Sendwe est non edificandi. C’est pour cette raison qu’on a affecté cet espace aux vendeurs des véhicules. Ils ont le droit d’exercer leur commerce ici», a soutenu Gentiny Ngobila qui a promis d’aménager, d’ici peu, ce site avec pose des pavés. Question, pour lui, de mettre ces vendeurs des véhicules dans des conditions requises. Par ailleurs, il a décrié la complicité qui existe entre certains escrocs et des conservateurs des titres immobiliers. «Ce n’est pas normal. Chaque fois qu’il y a un espace vert, des escrocs se présentent toujours avec de faux documents pour spolier ces sites interdits au lotissement. Plus jamais ça. Je serai toujours prêt à démolir les constructions se trouvant sur des sites non edificandi», a promis le gouverneur de la ville de Kinshasa.

Olitho KAHUNGU

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer