ActualitésSociété

Kinshasa : Les ateliers de vulgarisation de la PNAT clôturés, les objectifs atteints

Initiés par le ministre d’État en charge de l’Aménagement du territoire, Me Guy Loando Mboyo, les ateliers de vulgarisation de la Politique nationale de l’aménagement du territoire -PNAT- se sont tous clôturés, mercredi 10 novembre, à la grande satisfaction de participants. Au cours de ces ateliers, ouverts simultanément, le lundi 08 novembre, dans les quatre districts de la ville de Kinshasa, à savoir: Funa, Mont-Amba, Lukunga et Tshangu, plusieurs modules ont été développés par les différents orateurs.

Objectif: permettre aux participants de non seulement s’imprégner de la PNAT mais également de s’en approprier pour sa mise en œuvre afin d’assurer une gestion rationnelle et harmonieuse de l’espace RD-congolais.

D’autres modules non moins importants ont été aussi expliqués aux participants, à savoir: le concept aménagement du territoire, le processus de la réforme de l’aménagement du territoire, le programme Repensons à nos villages, villes et territoires -REVITE.

Au terme de ces ateliers, la satisfaction a été au rendez-vous aussi bien du côté des facilitateurs que des participants. L’expert en aménagement à la Cellule d’appui technique à la réforme de l’aménagement du territoire -CAT-, le Professeur Jean-Marie Bena, un des facilitateurs à l’atelier de vulgarisation dans le district de Mont-Amba, a souligné que les objectifs ont été atteints. «Nous pensons que les objectifs ont pu être atteints parce qu’à partir des exposés, nous avons expliqué aux participants le concept aménagement du territoire, comment à fonctionner le ministère de l’Aménagement du territoire», a souligné le Professeur Bena. Et de poursuivre: «comme nous sommes dans le cadre de réforme, nous avons exposé sur ce processus. Nous avons également présenté la PNAT. Nous avons expliqué aux participants que la PNAT est outil dont nous avons besoin pour une gestion optimale et harmonieuse de notre pays».

Des échanges fructueux

Abordant dans le même sens, Thérèse Kapinga de l’Agence nationale de l’aménagement du territoire, un des intervenants à l’atelier de vulgarisation à Tshangu, a salué la pertinence de débat avec les participants lors de différents exposés.

«Durant trois jours, nous avons eu des échanges fructueux avec les participants. C’est comme si les participants ont été choisis sur mesure vu le niveau élevé de discussions. Nous avons eu des participants très actifs. Le débat, après les exposés, été très motivé», a expliqué Thérèse Kapinga. Et de renchérir: «les participants étaient vraiment dans le besoin d’avoir des connaissances sur l’aménagement du territoire. Les zones d’ombre sur les attributions entre le ministère de l’Aménagement du territoire et les autres ministères sectoriels ont été levés».

La vulgarisation de la PNAT se poursuivra dans d’autres provinces

Du côté des participants, la satisfaction était perceptible. «Je suis satisfait parce que cette vulgarisation a été très importante pour nous. Dès la semaine prochaine, je compte organiser une séance de restitution à l’intention de mes agents pour qu’ils puissent s’imprégner de la PNAT», a promis le chef de division à l’Aménagement du territoire de district de Mont-Amba, Eddy Nsassi.

Vu l’importance de l’aménagement du territoire dans le développement d’un pays, le président du comité Budget participatif de N’Djili, Félix Nkotolo, a tout simplement souhaité que le ministère de l’Aménagement du territoire soit élevé au rang de la vice-Primature. Après les villes de Buta, Kisangani, Gbadolite et Kinshasa, la campagne de vulgarisation de la PNAT se poursuivra dans d’autres provinces notamment le Kongo-central et le Grand Bandundu.

Christian BUTSILA

Articles similaires

Fermer
Fermer