ActualitésSociété

«Opération Kinshasa bopeto»: prêchant par l’exemple, Ngobila nettoie la devanture de l’Hôtel de ville

Journée consacrée aux travaux d’intérêt public communément appelés à Kinshasa «Salongo», samedi dernier a constitué une occasion pour le gouverneur de la ville de se livrer à cette obligation civique. Vêtu d’une tenue relaxe, bêche et brouette en mains, Gentiny Ngobila Mbaka s’est associé, dans la matinée, à l’équipe qui mettait la propreté sur la place du marché, devant le bâtiment de l’Hôtel de ville de Kinshasa, dans la commune de la Gombe. Véritable surprise aussi bien pour les personnes à l’œuvre que pour la population qui l’a vu travailler à fond jusqu’à se salir les habits. Pendant près de deux heures, le chef de l’Exécutif provincial de Kinshasa a également participé au nettoyage des avenues environnantes de l’Hôtel de ville. Devant la presse, le premier citoyen de Kinshasa est revenu sur le bien fondé de cette vaste et ambitieuse opération d’assainissement dont il est l’initiateur. Accompagné de quelques ministres provinciaux de Kinshasa, le gouverneur Ngobila a précisé que l’Opération Kinshasa bopeto concerne tout le monde, sans distinction de rang social. «Il est anormale que nous jetons les déchets n’importe où et c’est nous mêmes qui venons les ramasser le jour suivant. Là on tourne en rond. Il faut que chacun comprenne l’importance de mettre la propreté dans son milieu de vie. Ça nous épargne de beaucoup de maladies», a-t-il conseillé. Le numéro un de Kinshasa a aussi donné des précisions sur la destination des immondices après leur évacuation. «Nous avons un endroit précis où nos services vont déverser les immondices. C’est au centre d’enfouissement. Sur place, les déchets sont triés selon leurs natures. Nous avons pris beaucoup de contacts avec des partenaires et investisseurs pour l’implantation des usines de transformation des déchets. Car, ces déchets sont des matières premières qui vont servir à beaucoup de choses», a expliqué Gentiny Ngobila. Cependant, il a reconnu la difficulté relative à l’évacuation des déchets, avec un déficit des véhicules. Par ailleurs, il a promis de palier à cette difficulté avec l’acquisition prochainement des véhicules et des tricycles pour les communes. Durant ce «salongo», plusieurs autres personnes ont travaillé aux côtés du gouverneur de la ville, notamment l’ambassadeur de l’Ordre souverain militaire hospitalier de Saint de Jérusalem de Rhodes et de Malte près la RD-Congo. Geoffrory de Liedekerke a révélé qu’il est venu pour accompagner la ville dans le cadre de la concrétisation de sa vision consistant à embellir la capitale RD-congolaise. D’autres institutions ont été aussi invitées à l’activité de ce week-end. Parmi elles, Trans – Import, KPM Logistics, Francoplast, CAA, TMB, Education Diabète Santé, Kin Motors-DR Declerck, Daron Motors, Safricas ainsi que des ONG locales de bonne volonté. Lancée officiellement depuis le 19 octobre dernier par le Chef de l’État, Félix Tshisekedi, pour non seulement rendre la ville propre, mais également changer les mentalités des Kinoises et Kinois.

Olitho KAHUNGU

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer