ActualitésDossier à la UneSociété

Kinshasa: Ngobila lance les travaux de construction de l'avenue Pierre Elengesa

Le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, a lancé, ce lundi 28 octobre 2019, les travaux de construction et modernisation de l’avenue Pierre Elengesa. La cérémonie s’est déroulée à quelques encablures du croisement des avenues mompono et elengesa dans la commune de kalamu, devant de nombreuses personnalités, entre autres des députés provinciaux, des ministres provinciaux, les directeurs généraux du Bureau Technique de Contrôle -BTC- et de ADI CONSTRUCT, la société qui va réaliser ces travaux. A côté, des notables et plusieurs personnes venues se rendre compte de visu de cette réalité. Ce qui ne les a pas empêchées de louer l’initiative en scandant des slogans dans le sens d’encourager le premier citoyen de la ville à améliorer les conditions sociales de ses administrés.

Premier à prendre la parole, le ministre provincial de travaux publics et infrastructures, Thierry Kabuya, a rappelé l’importance de cette avenue pour les habitants de six communes qu’elle traverse, notamment les communes de Kasa-vubu, Kalamu, Ngiri ngiri, Bumbu, Makala et Mont-Ngafula.
Au delà, sa modernisation pourrait permettre la fluidité sur les avenues universités et by pass souvent victimes des bouchons.
Quant aux travaux, il a signifié qu’ils se feront en deux phases. Les travaux préliminaires qui consistent au nettoyage du site, au curage des caniveaux et en la destruction des anciennes buzes.
L’étape suivante sera consacrée à la construction et modernisation de cette artère longue de 6 km qui part de la rivière kalamu à l’avenue by pass au niveau de l’arrêt armée à Mont-Ngafula. Aussi, ces travaux concernent-ils le curage de la rivière kalamu.
Enfin, le ministre provincial Thierry Kabuya a sollicité l’implication des populations riveraines pour la protection de tous les engins mis en jeu.
Pour sa part, le numéro un de la ville de Kinshasa a commencé par remercier le Chef de l’État Felix Antoine Tshisekedi pour son soutien à toutes les actions de l’exécutif provincial.
« À part l’avenue de l’Université qu’elle partage avec la commune de Ngaba, la commune de Makala n’a jamais connu de route bitumée. Voilà pourquoi le gouvernement provincial a inscrit, dans son programme, la construction de l’avenue Pierre Elengesa », a déclaré le gouverneur Gentiny Ngobila. Il a renchéri en relevant que la modernisation de cette route va permettre aux kinois à partir du rond point victoire d’atteindre mont Ngafula. Pour lui, cette route vieille de 69 ans est une transversale Nord-Sud. Et d’ajouter: »les travaux seront assurés par une société congolaise dirigée par des jeunes ingénieurs congolais ayant déjà fait leurs preuves sur le terrain ». Gentiny Ngobila, par ce choix, entend valoriser l’expertise locale. Quoi de plus normal que d’encourager cette société à recourir aussi à la main d’œuvre locale particulièrement des jeunes habitant les communes concernées.
La durée de travaux est de 16 mois hors intempéries.
Profitant de cette occasion, le gouverneur de la ville a annoncé la reprise des travaux suspendus ici et là faute des moyens. Entre autres les travaux du pont lubudi à selembao, de l’avenue chrétien à kintambo, de l’avenue Gambela pour ne citer que ceux-là.
Après le lancement de l’opération Kinshasa bopeto, le gouverneur de la ville ne pouvait qu’encourager ses administrés à s’approprier le programme. Kinshasa bopeto, a-t-il dit, c’est l’affaire de tous.
Profitant de cette tribune, il a annoncé aussi l’organisation en novembre prochain d’une conférence consacrée à la problématique des inondations dans la capitale congolaise. Gentiny Ngobila n’est pas allé par le dos de la cuillère. Il a épinglé les causes de ces catastrophes entre autres l’occupation des collecteurs et autres égouts, la mauvaise gestion environnementale qui a conduit à transformer les rivières en décharges.
« Le mal est profond et il faut une thérapeutique de choc », a-t-il reconnu avant de marteler qu’à l’issue de ces assises, les résolutions seront opposables à tous.
Comme le veut la coutume, le gouverneur a procédé à la pose de la première pierre pour consacrer le démarrage effectif des travaux.
Chants et danses ont émaillées la cérémonie, signe qu’une nouvelle ère commence avec des actions à impact visibles.

Olitho KAHUNGU

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer