ActualitésDossier à la UnePolitique

Katumbi s’entoure de 46 collaborateurs

Quarante-six, tel est le nombre de personnes composant le cabinet du président d’Ensemble pour le changement, Moïse Katumbi. Elles ont été nommées lundi 2 juillet 2018 afin de peaufiner les stratégies et remporter les élections. «Nous n’avons pas fait du remplissage. Katumbi a tenu à choisir des personnes compétentes dans leurs domaines respectifs», a précisé Olivier Kamitatu Etsu, Dircab de Katumbi.
 
Processus électoral oblige. «Ensemble pour le changement», plateforme politique soutenant la candidature de Moïse Katumbi à la Présidentielle de décembre 2018, a vu son leader nommer, lundi 2 juillet, ses plus proches collaborateurs. Katumbi s’est finalement doté d’un cabinet composé de 46 membres. Cette nomination intervient près de trois mois après la désignation d’Olivier Kamitatu comme Directeur de cabinet en avril 2018.
Compagnon de lutte de Katumbi depuis une vingtaine d’années, Salomon Idi Kalonda Della est nommé conseiller spécial et politique alors que Francis Kalombo est promu conseiller en charge des questions électorales et porte-parole.
Dans un communiqué de presse publié mardi 3 juillet, Olivier Kamitatu a commenté le choix de Salomon Kalonda en déclarant: «Le président d’Ensemble confirme à ses côtés un homme de confiance, fidèle parmi les fidèles, dont la capacité à gérer les dossiers les plus complexes est avérée. Cet homme des missions difficiles est reconnu pour sa rigueur, sa discrétion et son intégrité». Pour Kamitatu Salomon Kalonda est l’un des maillons essentiel dans le dispositif mis en place pour la gestion des enjeux politiques et diplomatiques.
L’ancien vice-gouverneur du Katanga à l’époque où Katumbi dirigeait cette riche province minière éclatée en 4 à la suite de la décentralisation,  Gilbert Yav Tshibal a la charge d’être le conseiller de la décentralisation. Composé de 46 personnes, le cabinet de Katumbi, selon son Dircab, rassemble autant de femmes que d’hommes qui valorisent le sérieux, l’engagement et le dévouement. «Dans le choix de ses collaborateurs, le président d’Ensemble a pris soin de valoriser l’expertise tout en veillant particulièrement au respect des genres. Le président Katumbi a fait appel à plusieurs compétences avérées dans des domaines sécuritaires, politiques, économiques, techniques et socio-culturels», a expliqué Kamitatu dans ce communiqué de presse. Puis: «Soucieux de renouveler la classe politique, Moïse Katumbi a tenu à un dosage entre l’expérience et la jeunesse en mettant en valeur de nouvelles figures et de nouveaux talents dans tous les domaines de la vie publique».
A en croire Kamitatu, l’une des principales préoccupations a consisté à présenter une équipe paritaire avec la présence de 23 femmes et de 23 hommes dans le cabinet. «Nous n’avons pas fait du remplissage. Katumbi a tenu à choisir des personnes compétentes dans leurs domaines respectifs», a-t-il précisé.
Ensemble s’est aussi doté de représentations à travers les 5 continents. Au total, 28 représentations extérieures ont été créées dans les zones Afrique, Europe, Amérique et Asie-Océanie. «Le choix de ces coordinations tient compte des nécessités et spécificités de la présence des Congolais de l’étranger à travers les 5 continents», a souligné Kamitatu. Et Salomo Kalonda de commenter: «c’est bien un signal fort que nous sommes prêts non seulement pour aller aux élections mais aussi pour proposer une alternance. Après Kabila, ce ne sera donc pas le néant».
LOI 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer