ActualitésDossier spécial électionsPolitique

Invalidé à Luiilu, Nkongolo Kabila pourtant candidat à Kabinda ville

Parmi les 82 candidats députés nationales invalidés par la Commission électorale nationale indépendante -CENI-, le 05 janvier dernier, figure curieusement le nom de Nkongolo Kabila Mutshi, candidat député national pour le compte du regroupement Actions audibles pour la bonne gouvernance -AABG- à Kabinda ville. Selon la CENI, dans cette circonscription, «aucune irrégularité n’a été constatée».

Surpris du fait que leur client, bien que candidat à Kabinda ville, soit invalidé à Luiilu, les avocats conseils de Nkongolo Kabila croyaient à une erreur matérielle de la part de la CENI qui pouvait être corrigée après une demande gracieuse auprès de la même institution, comme le veut la procédure en contentieux administratif. Malheureusement, pour eux, c’était sans compter sur la ferme détermination de l’administration électorale de mettre hors-jeu le choix de la population de Kabinda ville afin de laisser libre cours au candidat porté par Kadima, président de la CENI.

En Effet, le rapport de la CENI sur les irrégularités constatées lors des élections combinées du 20 décembre 2023 ne signale aucune perturbation, ni irrégularité dans la circonscription de Kabinda ville où Nkongolo Kabila Mutshi était candidat pour le compte du regroupement politique AABG, jusqu’à son invalidation pour des faits commis par d’autres candidats dans une circonscription électorale loin de sa circonscription.

«Ce n’est pas possible, on se demande comment la CENI s’organise pour faire ce raccordement dépourvu de logique d’invalider un candidat d’une circonscription pour des faits qui se seraient passés dans une autre circonscription. Sûrement, il s’agit d’une erreur matérielle, voilà pourquoi, nous, avocats conseils de Nkongolo Kabila Mutshi, avons saisi la CENI, le 08 janvier 2024 pour corriger cette erreur. Mais qu’elle a été notre surprise de constater que la CENI a complètement ignoré cette requête, d’autres candidats dans la même situation que Nkongolo Kabila ont été proclamés élus pour avoir mené la même démarche le cas le plus flagrant est celui de Justin Kalumba qui a été proclamé élu dans la circonscription de Kasongo à Maniema. Pourquoi deux poids deux mesures», s’est interrogé l’un de ses avocats.

Et d’ajouter: «notre client n’a commis aucun forfait comme le démontre si bien, le rapport de la CENI. Il n’est pas question qu’il soit invalidé pour les faits d’autrui. Nous, avocats, avons saisi la Cour constitutionnelle avec toutes les preuves nécessaires notamment les PV de vote, bureau par bureau, pour prouver à l’opinion que c’est Nkongolo Kabila Mutshi qui a gagné le siège de Kabinda ville. Nous faisons confiance à notre justice pour laver l’honneur de notre client en disant le droit afin que la vérité éclate». Il a précisé que c’est une question d’honneur et non de poste. «Nous ne demandons pas un traitement de faveur mais une justice juste pour tous les RD-Congolais», a-t-il conclu.

Mymye MANDA

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page