RDC : Le PM Ilunkamba dévoile sa recette magique pour doper l’économie nationale en période de Covid-19

En pleine période de crise sanitaire due à la Covid-19, le gouvernement Ilunkamba veut s’appuyer sur les secteurs productifs locaux, notamment l’agriculture, la pêche et l’élevage, pour relancer l’économie tout en continuant de lutter contre la propagation du Coronavirus

Comme à l’accoutumée, le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba a présidé, mardi 09 juin 2020, la réunion du Comité de conjoncture économique. Cette messe gouvernementale hebdomadaire a évalué l’économie nationale, affaiblie par les effets néfastes de la Covid-19. Pour y remédier, l’exécutif national a décidé de faire d’une pierre deux coups. Relancer, d’une part, les secteurs productifs et, d’autre part, continuer à prôner l’observation des gestes barrières, clé de voute de la lutte contre la propagation du Coronavirus. Au final, le gouvernement espère ainsi doper l’économie nationale, lourdement asphyxiée par la Covid-19, déjà présente dans 11 des 26 provinces de la RD-Congo. Outre les conséquences directes de la Covid-19, la réunion du Comité de conjoncture économique s’est également penchée, a précisé la VPM au Plan, Elysée Munembwe, sur la fiscalité du pays, les recettes publiques, le secteur de l’emploi et l’approvisionnement de la capitale en biens de première nécessité. Les principales frontières du pays étant fermées, le gouvernement cherche les voies et moyens de faire tourner l’économie au niveau interne. Les secteurs productifs tels que l’agriculture, la pêche et l’élevage, ainsi que le développement rural seront mis à contribution. En outre, dans son souci d’améliorer le vécu quotidien des RD-Congolais, le gouvernement sera très regardant sur la gestion des finances publiques. Les VPM du Budget et du Plan, les ministres de l’Economie nationale, du Commerce extérieur, des Finances et des Mines ainsi qu’un délégué de la Banque centrale du Congo -BCC- étaient présents à cette séance hebdomadaire. A ceux-là se sont ajoutés les délégués du ministère de l’ETPS, de la Fédération des entreprises du Congo -FEC- ainsi que de l’Association nationale des entreprises du publiques -ANEP-, invités de manière exceptionnelle.

Dandjes LUYILA