Actualités

ICCN: Olivier Mushiete dévoile les grands axes de son mandat

Le Directeur général a.i de l’Institut congolais pour la conservation de la Nature -ICCN- a échangé, le 10 septembre dernier à l’Hôtel Rotana dans la commune de la Gombe, avec la presse aussi bien nationale qu’internationale. Au cœur du problème: la restitution de sa mission d’inspection effectuée, du 02 au 05 septembre dernier dans la province du Nord-Kivu et plus précisément au Parc national de Virunga.

Cette visite, qui s’inscrit dans le cadre du renforcement de la coopération entre les autorités militaires et l’ICCN, a permis au nouveau Directeur général de palper du doigt les réalités du terrain et ce, sur le plan aussi bien industriel, environnemental que sécuritaire. Au plan sécuritaire par exemple, l’orateur a informé ses interlocuteurs de la diminution très sensible des groupes armés, mais qui, en dépit de leur petit nombre, sont très dangereux.

Dans ce même chapitre, il a indiqué qu’en ce moment même, 150 jeunes sont en formation à Ishango pour devenir des rangers et au finish, renforcer les effectifs des écogardes opérant dans ce Parc.

Quel cahier de charges pour son mandat à la tête de l’ICCN?

De prime abord, l’orateur a souligné l’intégrité de toutes les aires protégées qui représentent 13,5% de l’ensemble du territoire national.

En deuxième lieu, il s’agit du renforcement de la coopération avec les communautés locales, avec un accent particulier sur les droits de l’homme et enfin, de l’augmentation des performances d’autofinancement de l’ICCN qui demeure jusqu’à ce jour, tributaire du financement extérieur. C’est pourquoi, à en croire Olivier Mushiete, il est temps de développer l’agroforesterie pour sa prise en charge.

L’occasion était toute belle pour les professionnels des médias afin de s’informer de la vision de cet ingénieur agricole à la tête de cette structure d’Etat, laquelle vision consiste à en faire une véritable industrie touristique qui lui permettra d’assurer pleinement son autonomie financière. Ce, pour l’amélioration des conditions de vie de ses agents, aujourd’hui déplorables.

Un regard rétrospectif sur ce DG a.i. renseigne qu’avant sa nomination à l’ICCN, il était Directeur général du domaine de la réserve Bombo Lumene.

Selon une source, Olivier Mushiete a pu mobiliser les ressources nécessaires pour atteindre les objectifs qu’il s’était assignés.
Et d’ajouter que ce passionné de la nature a également travaillé pour une plantation locale des arbres durant 20 ans, en transformant la savane herbeuse en forêt dans les Plateaux de Bateke. Comme pour dire que le nouveau DG est un vrai bosseur, un homme disposé à montrer ce dont il est capable à l’ICCN, comme il a fait ses preuves ailleurs.

JeJe MBUYAMBA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Fermer
Fermer