ActualitésNation

RDC : Les forces vives du Kasaï central, opposées à la déchéance de Kabuya, réclament l’implication de Fatshi

Dans la province du Kasaï central, les forces vives et l’ensemble de la population sollicitent l’implication personnelle du Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi en vue de la réhabilitation de leur gouvernement provincial illégalement déchu par l’Assemblée provinciale. Dans une requête adressée au Chef de l’État et faisant objection à cette d’échéance, la Société civile du Kasaï central évoque un argumentaire qui sous-tend sa démarche. Convaincues que pour des buts malveillants inavoués par l’Assemblée provinciale, les forces vives font savoir que la motion de censure initiée par quelques députés est certes la résultante d’un conflit de leadership politique orchestré par des hommes politiques du Kasaï central, essentiellement ceux impliqués dans l’affaire de détournement des fonds destinés à la province dans le cadre du précieux programme de 100 jours.

Les signataires de la requête ont rappelé que tous les gouverneurs élus du Kasaï central depuis 1960 ont été destitués par des pesanteurs et des forces manipulées qui ne veulent pas du décollage de la province. Aussi, à ce jour, aucune province de la RD-Congo ne détient ce record de déstabilisation des élus à la tête d’un exécutif provincial. C’est ainsi qu’ils en appellent à la sagesse du Président de la République pour que cette pratique ne soit pas endémique et un mauvais sort qui risque d’entacher aussi le mandat de Félix Tshisekedi tant espéré par le peuple. Pour la Société civile, l’acharnement sur le gouverneur de province sous-tend des objectifs inavoués, des sentiments maffieux et le clientélisme des auteurs de ladite motion.

Pour eux, à lire attentivement le texte de la motion, c’est l’individu Martin Kabuya Mulamba qui est particulièrement visé. Ce qui devait conduire à une motion de défiance bien que la démonstration des preuves ne soit pas possible. Raison pour laquelle, ces membres des organisations de la Société civile et acteurs du développement du Kasaï central prient le Président de la RD-Congo de bien vouloir user de sa qualité du garant du bon fonctionnement des institutions pour que justice soit faite. Ils se disent être également persuadés que l’intervention de Félix Tshisekedi sera salutaire à l’émergence de leur chère province, qui du reste, traverse un climat de tensions.

La Société civile appuie aussi sa requête par le fait que l’afflux et l’installation des partenaires techniques et financiers dans leur province avec lesquels des grands projets à impacts visibles sont déjà conclus à la grande satisfaction de toute la population. Et cela, dans divers domaines d’intervention, à savoir: l’eau, l’électricité, la santé, l’agriculture et les infrastructures. Ces accords, soutient la Société civile, constituent aujourd’hui plus que jamais, une opportunité et un atout majeur espéré par le peuple.

José BABIA

Articles similaires

Fermer
Fermer