ActualitésDossier à la UneNation

FCC-CACH: Kamerhe en croisade pour la paix

Il a senti le mal venir de loin et a voulu l’étouffer pour éviter l’explosion de la coalition au pouvoir. Le climat malsain qui prévaut au sein des forces coalisées entretenu en particulier par les bases de l’UDPS et du PPRD appuyée par les propos discourtois de leurs cadres, n’est pas de nature à raffermir les liens pour permettre au gouvernement de la coalition de travailler en harmonie. Les tireurs des ficelles, eux, n’attendaient que le bateau FCC-CACH coule afin qu’ils applaudissent. Loin de là. Vital Kamerhe qui passe pour le «faiseur des Présidents de la République», lui-même l’un des acteurs majeurs de la coalition au pouvoir, s’est jeté à l’eau. Dès le départ, il avait promis de conscientiser les forces coalisées en vue d’aplanir les zones d’ombre et concilier les vues. Le but étant de sauvegarder et de sauver la première alternance politique pacifique intervenue au sommet de l’Etat. Bien entendu, sauver la jeune démocratie qui s’installe petit-à-petit en RD-Congo. C’est pourquoi le président de l’Union pour la nation congolaise -UNC- et directeur de cabinet du Président de la République, Vital Kamerhe, est en croisade en vue de ramener la paix au sein de la coalition. Le bonze de l’UNC a ouvert le bal avec la jeunesse de l’UDPS et du PPRD qu’il a consultée le mercredi 20 novembre. Immédiatement, plusieurs langues se sont déliées pour encourager cette initiative afin de voir les parties de la coalition au pouvoir se souder les coudes. Les appels au calme et au soutien à la coalition se multiplient sur la toile. «On va défendre et prêcher la coalition -et- sa nécessité à notre peuple pour permettre à Fatshi de gérer -le pays- dans la sérénité et dans la paix», a tweeté Ted Beleshayi, annonçant l’«Unité pour la défense de la coalition -UDC-/CACH-FCC». On voit sur les photos postées sur la toile, ces jeunes debout, côte-à-côte se tenant la main dans la main. Ce jeune RD-congolais ne se lasse pas. Il a encore encouragé la jeunesse à la paix. Peter Kazadi, député provincial de l’UDPS/Tshisekedi, a bondi dans le même sens de la recherche de la paix. Il a ensuite tweeté: «J’encourage les jeunes de la coalition FCC-CACH qui ont compris les enjeux et ont décidé d’aller vers une véritable réconciliation». Par souci de sauvegarder notre jeune démocratie, les uns et les autres ne se fatiguent pas. Ils appellent à l’unité, d’une part, et, d’autre part, ils invitent les parties prenantes à s’abstenir des actes de provocation. Les bases sont jetées. Le climat s’était détérioré surtout avec les actes de barbarie caractérisés par l’incendie des effigies du Président Félix-Antoine Tshisekedi et celles de son prédécesseur Joseph Kabila par les militants du PPRD et de l’UDPS à Kolwezi, chef-lieu du Lualaba. Le VPM de l’Intérieur a conduit une délégation sur place pour établir les responsabilités et punir les présumés auteurs de ces actes de nature à troubler l’ordre public et qui ont porté atteinte à la dignité de hautes autorités du pays.

Octave MUKENDI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer