ActualitésEducationSociété

ESU: 209 lauréats de l’ULK déversés sur le marché de l’emploi

L’Université libre de Kinshasa -ULK- a déversé sur le marché de l’emploi 209 lauréats de cette institution issus des différentes facultés dont 100 gradués et 109 licenciés. C’était au cours de double cérémonie de la collation des grades et de la clôture de l’année académiques de l’année 2022-2023, samedi 22 octobre 2023, en présence du président du conseil d’administration de cette alma mater, Médard Bompoko Bokete. Pour le secrétaire académique, Paul René Lohata Tambwe Okitokosa, a brossé le tableau académique en signifiant que l’ULK a organisé 5 facultés, à savoir: le Droit; les Sciences sociales, administratives et politiques; Sciences économiques et gestion; Sciences informatiques et la Médecine.

L’ULK est à l’ère de LDM qui en est à la fin de sa deuxième année. En termes des statistiques au cours de l’année 2022-2023, l’ULK a réalisé un effectif de 3433 étudiants inscrits mais dont un nombre non négligeable d’insolvables. Le taux de réussite est de 20%, soit 80% des ajournés en première session. «Ils ont bénéficié d’un bon encadrement pédagogique de la part 147 professeurs-docteurs à thèse, 102 chefs de travaux, 77 assistants  et autres chargés des pratiques professionnels. Le nombre d’enseignants qualifiés que sont les professeurs ordinaires, full et associés atteste la qualité et le sérieux des enseignements et de la recherche scientifique à l’ULK. On y enregistre un taux élevé des activités para-académique notamment conférences, ateliers, séminaires, procès imaginaires, stages et publications scientifique», a signifié le secrétaire académique.

Pour le recteur de l’ULK, le Professeur Jean-Lucien Kithima, a recommandé à tous les Libregeois chacun en ce qui le concerne de rallumer le feu ardent de l’espoir doublé d’espérance et de poursuivre sans relâche les efforts déjà entrepris par le pouvoir organisateur et consécutif à la remise en orbite de cette alma mater pour plus de succès, de victoire et de pleine réussite dans l’arène université tant national qu’international.

A l’en croire, l’exercice académique qui s’achève en beauté n’a pas été tout repos. «Tel un seul homme, nous nous sommes assignés des objectifs à atteindre, les défis à relever ont été pris en compte et les enjeux taille, à leur tour capitalisés», a laissé entendre le Professeur Kithima. Malgré que la moisson ne soit pas abondante, le recteur a justifié par la réalité du moment. «Toutefois, nous avons pris l’engagement de souscrire et ce, de bonne foi, à l’engagement contracté avec nos sociétaires, dans l’ultime but d’atteindre impérativement les résultats escomptés, bien attendu au prix de l’apostolat, de l’abnégation, bref de l’acception du don de soi», a indiqué le Professeur Kithima. Le président des étudiants a, quant à lui, invité les lauréats et lauréates à mettre en pratique les compétences et aptitudes acquises tout en remerciant les corps académiques.

Bientôt le lancement deux projets de coopération universitaire

Au plan de la coopération, l’ULK a reçu un don d’une centaine d’ouvrages scientifiques des Etats-Unis. Elle a accueilli une importante délégation russe conduite par l’ambassadeur pour lancer deux projets de coopération universitaire: le jumelage avec l’Université pédagogique de Novorjev et la création de la faculté de Météorologie et Hydrologie. L’ULK a également reçu une délégation de la Belgique et du Canada afin de développer avec elle des projets communautaires. «C’est pour dire que l’ULK avance lentement mais surement», a-t-on constaté. Première université laïque agréée en RD-Congo; la création de l’ULK remonte au 15octobre 1988. Sa fondation est l’œuvre de cinq fils dont Bompoko Bokete, Losaladjome J’Olumbu, Bongongo Ngali, Ingange Baba et Bondenge Ikolo.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page