ActualitésCOVID-19SantéSociété

Ebola-business: Baende accuse

Dans la riposte de la maladie à Virus Ebola dans la ville de Mbandaka, la manipulation des listes des prestataires est une réalité. Après l’alerte faite par les ambassadeurs des États-Unis, du Canada et du Royaume-Uni accrédités en RD-Congo, un digne fils de la province de l’Equateur vient, à son tour, de tirer la sonnette d’alarme sur la megestion des fonds alloués dans la lutte.

Acteur politique et ancien gouverneur de cette province, Jean-Claude Baende Etaf’eliko s’interroge sur l’énigme autour de cet épiphénomène tout en réclamant que justice soit faite. Où se niche le vrai commanditaire? Qui validait les listes de 4.000 prestataires? Autant de questions qui méritent un éclairage selon Jean-Claude Baende qui rappelle avoir alerté et dénoncé en temps réel quand le mal prenait corps.

«Nous avions transmis les fausses listes au ministère de la Santé, au gouvernement central, aux partenaires, à l’OMS et aux autres. On trouvait dans ces listes les noms des députés provinciaux, les membres de famille de l’actuel gouverneur, des ministres provinciaux, des ouvriers de l’entreprise Gadi en écartant les véritables prestataires de ce désastre qui sont en cravate et non en blouse», a-t-il révélé.

Pour rappel, le ministère de la Santé publique a indiqué la semaine dernière, dans un communiqué, avoir suspendu et déféré devant la justice trois médecins, trois administrateurs gestionnaires et un infirmier titulaire impliqués dans la manipulation des listes. Au niveau local, quelques lanceurs d’alertes avaient même pointé du doigt, le gouverneur de province, Bobo Boloko, en réclamant son audition.

Les ambassadeurs qui ont fait le déplacement du chef-lieu de l’Equateur avaient fait état de 4.000 employés recrutés pour la riposte alors qu’il s’agissait pour l’instant d’une épidémie avec 120 cas. Dans cette escroquerie qu’ils ont qualifiée d’Ebola-business, les diplomates avaient évoqué notamment des cas d’utilisation abusive des fonds publics dans les ressources humaines.

J. B

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer