ActualitésJustice

DGRK: le DG et le DGA transférés au Parquet

A 17h30’ du mercredi 13 décembre 2017, Narcisse Lembo et Dido Ilembwe, respectivement directeur général et directeur général adjoint de la Direction générale des recettes de Kinshasa -DGRK-, arrêtés la veille par les OPJ au service du Spécial Luzolo, ont été transférés au Parquet général de Matete. Avec eux, le Secrétaire général à l’Urbanisme et Habitat, Adolphe Mabulena. Le Spécial a saisi le Procureur général de Matete, expliquant que les dossiers de ces incriminés aux arrêts «résultent des enquêtes diligentées par les Officiers de police judiciaire rattachés» à ses services.
 
Narcisse Lembo et Dido Ilembwe, respectivement DG et DGA de la Direction générale des recettes de Kinshasa -DGRK-, ont été transférés au Parquet général de Matete/Limete, mercredi 13 décembre 2017 à 17h30’ précises. A leur suite, Adolphe Mabulena, secrétaire général à l’Urbanisme et habitat, Rudy Kalala, directeur de Brigade, Felly Ngobila, l’inspecteur fiscal, Tumba et Luzolo, chefs de bureau, ainsi que Joseph Kiyanga, fonctionnaire à l’Agence congolaise des grands travaux -ACGT. Ils ont été arrêtés, mardi 12 décembre 2017, par les Officiers de police judiciaire rattachés au service du Conseiller spécial du Chef de l’Etat en matière de bonne gouvernance et de lutte contre la corruption, le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme, Luzolo Bambi. Après une garde à vue légale dans un cachot à Gombe, les incriminés, arrêtés chacun pour un motif précis, vont devoir affronter la justice.
Selon les sources proches du dossier, le DG Narcisse Lembo, le DGA Dido Ilembwe, le directeur de Brigade Rudy Kalala, l’inspecteur fiscal Felly Ngobila ainsi que les chefs de bureau Tumba et Luzolo ont été interpellés et coffrés pour faux en écriture, corruption et détournements des biens publics évalués en millions de dollars avec des comptes parallèles multiples, au moment où la ville ploie sous des tonnes d’immondices avec des routes défoncées.
Il est également reproché aux membres de ce groupe des faits de spoliation et détournement des deniers publics, faits prévus et punis à l’article 145 du Code pénal Livre II. Le Secrétaire général à l’Urbanisme et habitat, pour sa part, a été interpellé pour spoliation d’une dizaine d’immeubles de l’Etat, notamment l’immeuble UAC vendu à USD 4 millions. Au fonctionnaire dirigeant de l’ACGT auprès de la société Zénit, est reproché le détournement d’une dizaine de millions destinés à la construction de passerelles occasionnant des morts quotidiennement sur le Boulevard Lumumba en direction de l’Aéroport international de N’Djili.  Pendant que les uns sont aux arrêts, le Conservateur des titres immobiliers de la Gombe, Ntela, a pris la poudre d’escampette. Des sources rassurent que les services du Spécial ont lancé une opération afin de mettre la main sur Ntela.  Via une lettre adressée au Procureur général de Matete, le Spécial Luzolo a expliqué: «ces trois dossiers résultent des enquêtes diligentées par les Officiers de police judiciaire rattachés à mes services». Une incise qui suffit d’elle-même pour répondre aux personnes ayant estimé que l’ancien ministre de Justice n’a pas qualité d’arrêter les gens.

Laurent OMBA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer